TheChoupi06

TheChoupi06

Le bouclier des Scandinaves contre la grippe et le rhume

Chère lectrice, cher lecteur, 

Les Vikings étaient connus pour rapporter chez eux les trésors de ce monde qu'il ne cessaient de parcourir. C'est ainsi qu'ils utilisaient en quantité des épices exotiques comme la cannelle de Ceylan, le carvi du Caucase ou la cardamome d’Inde. 

N’ayant pas trouvé en Scandinavie un bon remède pour résister aux rigueurs de l’hiver… ils ont fini par le trouver aux confins de la terre.

Il s'agit d'une plante, l'échinacée d'Inde (Andrographis paniculata), dont l'effet anti-viral est particulièrement puissant. Encore aujourd'hui, les Scandinaves l'utilisent contre le rhume, la grippe et la pharyngite, au sein d'un mélange vendu sous le nom de "Kan Jang". 

Une tradition médicale vieille de plusieurs siècles

L’échinacée d’Inde n'est pas l'échinacée classique (Echinacea angustifolia), pourtant très efficace également en soutien du système immunitaire. 

En Asie, l'échinacée d'Inde est si connue qu'elle porte 25 noms différents dans une multitude de langues : en pendjabi, assamais, bengali, sanskrit, tamoul, singhalais, malais, goudjerati, siamois, laotien, chinois, farsi, etc [1].

Par exemple, elle porte le nom curieux de « Roi des Amers » à cause de son goût. Mais aussi parce qu’en médecine traditionnelle chinoise « Amer » est un concept symbolique plutôt qu’une saveur. Dans cette tradition, l’échinacée d’Inde s’utilise pour combattre les infections des voies respiratoires, et urinaires [2]. 

En médecine ayurvédique indienne, elle s’utilise pour soigner les problèmes gastro-intestinaux, stimuler l’appétit, le fonctionnement du foie et accélérer la digestion [3]. 

La Grippe Espagnole de 1918

En 1918, la Grippe Espagnole fit entre 50 et 100 millions de morts dans le monde. Il y eut plus de morts en 6 mois que la Peste Noire n’en fit en 100 ans [4]. C’est la pandémie la plus foudroyante de tous les temps [5]. 

On pense que la Grippe Espagnole aurait fait bien plus de victimes en Inde si la population ne s’était pas soignée à l’échinacée d’Inde. 

Qu’attendre de l’échinacée d’Inde ?

La plupart des études ont porté sur la potion Kan Jang scandinave (échinacée d’Inde + ginseng de Sibérie). 

Prévenir le rhume : 

Un essai clinique en double-aveugle a été mené avec 107 patients pendant 3 mois. Ceux qui prenaient de l’échinacée d’Inde tous les jours avaient 2 fois moins de risques de contracter un rhume que ceux qui prenaient un placebo [6]. Une autre étude a montré son efficacité en prévention [7]. 

Soigner grippe, rhume, et pharyngite : 

Deux synthèses d’étude réalisées sur 11 essais cliniques sont parvenues à la même conclusion [8] [9] : l’échinacée d’Inde est plus efficace qu’un placebo pour traiter les rhumes, grippes et pharyngites (inflammation du pharynx et des amygdales). 

En particulier, un essai clinique sur 152 patients souffrant de pharyngite a comparé l’efficacité de l’échinacée d’Inde à 2000 mg d’acétaminophène (un médicament). Après 7 jours de traitement, l’échinacée d’Inde s’est montrée aussi efficace que le médicament pour réduire le mal de gorge et la fièvre [10]. 

En 2003, des chercheurs russes l’ont également comparée aux médicaments classiques prescrits par les médecins [11] : parmi 540 adultes atteints par la grippe, 469 ont reçu le traitement classique (habituellement l’amantadine, un antiviral de 1ère génération), et 71 ont reçu de l’échinacée d’Inde (sous forme de Kan Jang). 

Les symptômes de la grippe ont duré 9 à 10 jours pour le médicament contre 6 à 7 jours pour l’échinacée d’Inde. 67 % des sujets ayant reçu le médicament ont eu des complications, contre 30 % de ceux traités à l’échinacée. 

Anti-inflammatoire et stimulant l’immunité : 

Des essais in vitro (dans des tubes à essai) ont indiqué que l’échinacée d’Inde pourrait stimuler le système immunitaire et agir comme anti-inflammatoire. 

Une plante reconnue par les agences internationales

Aujourd’hui, l’échinacée d’Inde est l’une des rares plantes reconnues par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Agence européenne du médicament (EFSA) : 

Il est admis que l’échinacée d’Inde améliore le confort respiratoire et atténue la toux et les maux de gorge. Elle soutient également les défenses immunitaires [12]. 

Attention, car l’échinacée d’Inde est contre-indiquée pour les femmes enceintes. 

Quelle forme choisir ?

Dans nos pays, on trouve plutôt des extraits d’échinacée d’Inde mais non la plante sous sa forme brute. 

On évalue la force de l’échinacée d’Inde à sa concentration en andrographolides, l’une de ses principales substances actives sur l’immunité [13]. 

Un extrait de racine d’andrographis contient généralement 1 à 2 % d’andrographolides. Pour davantage d’efficacité, certains produits sont plus dosés (voir plus bas). 

À ma connaissance, le Kan Jang scandinave n’est pas distribué en France. Si vous avez la possibilité de voyager en Scandinavie, vous devriez en trouver dans les pharmacies. 

Attention, car « Kan Jang » désigne plusieurs produits dont le sirop qui contient en fait de l’échinacée pourpre. Un site américain vend des pastilles Kan Jan Plus qui contiennent vraiment de l’échinacée d’Inde. Cependant, il est impossible de connaître la concentration en andrographolides de ces pastilles, même en cherchant bien. C’est décevant pour un fabricant réputé sérieux… 

Voilà pourquoi je recommande l’une des 2 formulations suivantes : 

Le laboratoire D-Plantes a dans son catalogue de l’échinacée d’Inde titrée à 10 % d’andrographolides. Cet extrait utilise les parties aériennes de la plante. 

Super Smart propose une formulation nettement plus concentrée. Cet extrait breveté d’échinacée d’Inde s’appelle « ParActin ». Il est standardisé à 50 % d’andrographolides. 

Bien à vous, 

Eric Müller 

PS : Bien entendu, nous ne touchons aucune commission, ni rémunération en échange des produits que nous recommandons. Ceux-ci sont sélectionnés selon des critères draconiens de composition, d'ingrédients et de qualité de fabrication. 


Publicités : 

NOUVEAU ! Redécouvrez les vertus oubliées des plantes médicinales. Infusions, teintures-mères, décoctions, cataplasmes et onguents, apprenez les secrets de la médecine par les plantes en vous rendant ici

Contre la désinformation : L'action conjointe de l'Union Européenne et des lobbys de l'industrie pharmaceutique menace les médecines naturelles. Bientôt, non seulement les traitements alternatifs risquent d'être interdits, mais les sources d'information sur les médecines naturelles disparaîtront elles aussi. 
Prenez dès aujourd'hui les devants ! Abonnez-vous aux Dossiers de Santé & Nutrition et restez en permanence au courant des dernières découvertes en pointe de la médecine naturelle. 
Découvrez les nouveaux traitements que Bruxelles n'a pas encore eu le temps d'interdire en regardant la présentation ici

Les pieds sur terre : Les pages santé des magazines féminins vous agacent ? Regardez-donc cette vidéo. Elle ne fait pas rêver comme les images de mannequins sur papier glacé mais je peux vous dire que les conseils que vous découvrirez sont efficaces. Rendez-vous ici pour en savoir plus

Secrets de jeunesse pour une vieillesse heureuse : La médecine anti-âge fait actuellement des progrès étonnants. Vous pouvez en bénéficier en suivant les conseils du Docteur Hertoghe, président de l'Association Mondiale de Médecine Anti-âge. Rendez-vous ici



Pour être sûr de bien recevoir la lettre Néo-nutrition sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante



Cette lettre vous a plu ? Pour recevoir nos prochaines lettres Néo-nutrition directement dans votre boite électronique, rendez-vous ici – inscription gratuite



Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici




Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants : 

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn

 



Sources : 

[1] Wikipedia : Andrographis paniculata 

[2] Site PasseportSante.net, Andrographis 

[3] Site PasseportSante.net, Andrographis 

[4] Wikipedia : 1918 flu pandemic 

[5] Ce n’est pas la grippe qui tue… mais notre propre système immunitaire !, Alternatif Bien-Être, N°88, décembre 2013, SNI Editions 

[6] Caceres DD, Hancke JL, et al. Prevention of common colds with Andrographis paniculata dried extract: A pilot double blind trial. Phytomedicine 1997;4:101–104. Étude citée et résumée dans : Natural Standard (Ed). Herbs & Supplements - Andrographis paniculata Nees, Kan Jang, SHA-10, Nature Medicine Quality Standard. [Consulté le 21 juillet 2009]. www.naturalstandard.com 

[7] Caceres DD, Prevention of common colds with Andrographis paniculata dried extract: A pilot double blind trial. Phytomedicine 1997;4:101–104. 

[8] Poolsup N, Andrographis paniculata in the symptomatic treatment of uncomplicated upper respiratory tract infection: systematic review of randomized controlled trials.J Clin Pharm Ther. 2004 Feb;29(1):37-45. 

[9] Coon JT, Ernst E. Andrographis paniculata in the treatment of upper respiratory tract infections: a systematic review of safety and efficacy. Planta Med. 2004 Apr;70(4):293-8. 

[10] Thamlikitkul V, Dechatiwongse T, et alEfficacy of Andrographis paniculata, Nees for pharyngotonsillitis in adults.J Med Assoc Thai. 1991 Oct;74(10):437-42. 

[11] Kulichenko LL, Kireyeva LV, Malyshkina EN, Wikman G. A randomized, controlled study of Kan Jang versus amantadine in the treatment of influenza in Volgograd. J Herb Pharmacother. 2003;3(1):77-93. 

[12] Enfin la reconnaissance officielle ! L’Andrographis prend le rhume en grippe ! 

[13] Andrographis paniculata 



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L'éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Néo-nutrition est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). 
Pour toute question, rendez-vous ici

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France 



04/10/2015

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres