TheChoupi06

TheChoupi06

Le meilleur remède contre les verrues

Chère lectrice, cher lecteur, 

Ce n’est pas un hasard si les sorcières de dessins animés sont souvent représentées avec une grosse verrue sur le nez. 

La verrue est disgracieuse, gênante, exaspérante. 

Pas étonnant que les traitements conventionnels pour s’en débarrasser ne fassent pas dans le détail. Face aux verrues, les dermatologues déploient l’artillerie lourde : acide trichloroacétique, nitrate d’argent, découpage au laser, brûlage à l’azote liquide à -196°C (cryothérapie)[1]. 

Seulement il y a un problème : très souvent, la verrue repousse. Plus grosse et plus moche qu’elle n’était avant le traitement. 

Enervant, non ? 

Bien sûr… Mais même si cela peut vous surprendre, j’aimerais aussi vous proposer un autre regard sur la verrue, fait d’intérêt, de considération, et je dirais même d’une certaine forme de… respect. 

Là, vous allez me demander des explications. Normal. Alors les voici. 

Vive la santé naturelle !

Je me souviens d’un petit garçon qui avait une verrue très importante sur l’intérieur du pouce. 

Aucun traitement ne réussit jamais à l’éliminer. Un peu par hasard, son père l’emmena alors chez un « rebouteux » de l’ouest, un magnétiseur – boulanger de profession ! – qui se contenta de toucher la verrue de l’enfant et de lui dire « ça partira dans 15 jours ». 

15 jours plus tard la verrue avait complètement disparu ; elle ne réapparutjamais

Voilà où je voulais en venir : aussi moche soit-elle, la verrue nous rappelle à quel point les mystères de la science et de la santé sont infinis, à quel point les frontières entre le corps et l’esprit, entre les remèdes traditionnels et les techniques de pointe de la médecine sont loin d’être aussi évidentes qu’on veut bien nous le dire. 

Les verrues sont aussi l’une des illustrations les plus étonnantes que la santé naturelle dispose d’un catalogue immense de solutions efficaces. 

Je vais vous en proposer quelques-unes, mais je vous invite bien sûr à ajouter les vôtres en commentaire de ce message. 

Ces remèdes pourront vous paraître simplets par rapport au « laser à colorant pulsé ». La plupart sont en réalité bien plus puissants qu’on ne l’imagine. C’est pourquoi il est important d’appliquer les préparations sur la verrue elle-même en évitant de toucher la peau autour. Cela peut provoquer irritations, démangeaisons, brûlures, etc. 

Aubergine 

Découpez un petit morceau de chair fraîche de l’aubergine, fixez-le avec un sparadrap le soir avant d’aller vous coucher et… ne vous étonnez pas s’il a un peu noirci le lendemain. 

Recommencez chaque soir, jusqu’à ce que la verrue se détache. 

Une autre solution est de détacher le petit chapeau vert de l’aubergine et, en le tenant par la tige, de frotter la verrue pendant 1 à 2 minutes, 4 jours d’affilée. 

Ail/oignon/poireau 

  • Cataplasme d’ail: coupez de l’ail en très petits morceaux. Mettre les morceaux dans un pansement pour maintenir le cataplasme. Renouveler l’opération tous les jours jusqu’à disparition de la verrue. Attention à ne pas laisser l’ail déborder de la surface de la verrue pour ne pas risquer de vous brûler la peau. 

  • Le cataplasme de poireau se prépare à l’avance : laissez macérer une feuille verte de poireau pendant 4 jours dans du vinaigre de cidre. 

    Appliquez ensuite cette feuille directement sur la verrue, le soir en vous couchant, et gardez-la toute la nuit. Le lendemain matin, remettez la feuille dans le vinaigre, et ainsi de suite pendant 8 nuits. 

    Lorsque la verrue se détache, grattez pour l’enlever, et placez sur l’endroit une feuille de chou qui aidera à cicatriser. 

  • Cataplasme d’oignon
    Coupez un oignon en deux et recouvrez-le d’un demi-verre de vinaigre. Laissez macérer 2 à 3 heures. Appliquez l’oignon sur la verrue et maintenez à l’aide d’un bandage. Gardez le cataplasme pendant la nuit, autant de nuits que nécessaire jusqu’à la disparition de la verrue. 

L’aloe vera 

La verrue étant un agglomérat de cellules cutanées, une bonne façon de s’en débarrasser consiste à utiliser des molécules qui décollent et éliminent la couche de kératine de la peau. On parle de moléculeskératolytiques

Ces particules n’anéantissent pas directement le papillomavirus responsable de la verrue, mais plutôt les cellules cutanées dans lesquelles il loge. Privé d’endroit où se régénérer, le virus est du même coup privé de toute chance de survie. 

Le gel d’aloe vera, riche en acide salicylique, contient justement ces précieuses molécules kératolytiques. Il est très facile de se procurer du bon gel d’aloe vera dans un magasin bio, mais si vous aimez les travaux pratiques, vous pouvez aussi le fabriquer vous-même. 

Il suffit de couper en deux une feuille d’aloe vera. À l’aide de ciseaux ou d’une pince, retirez les épines pour ne pas vous faire mal. Tranchez la feuille en deux dans son épaisseur et grattez l’intérieur pour récupérer toute la pulpe, transparente et gélatineuse, que vous appliquerez directement sur la verrue. Renouvelez l’opération jusqu’à l’élimination de la tumeur cutanée. 

Chélidoine 

Parmi ses mille identités ou surnoms, grande éclaire, herbe aux boucs, herbe de l'hirondelle, herbe de sainte Claire, etc. la chélidoine est surtout connue pour être « l’herbe aux verrues ». 

Ses effets s’expliqueraient par un alcaloïde contenu dans l’herbe, la coptisine. Cette molécule a la propriété de s’opposer à la multiplication cellulaire et contribuerait donc à empêcher le virus de se répliquer. 

En analysant l’action de la chélidoine sur des rats, des chercheurs sud-coréens ont démontré que la plante réduisait fortement les symptômes de la dermatite atopique (une forme d’eczéma), dont l’inflammation et les démangeaisons[2]. Des effets antiviraux de l’extrait de chélidoine sur l’herpès ont aussi été mis en évidence, ce qui corrobore l’idée traditionnelle qu’elle est efficace pour traiter les troubles de la peau[3]. 

François-Joseph Cazin, « l’ancêtre de l’Ecole française de phytothérapie »[4], conseille de faire infuser 15 g de feuilles sèches par litre d’eau durant 10 minutes et de boire 1 tasse de cette infusion avant chaque repas. Il est aussi possible de faire une décoction avec 10 g de racine sèche pendant 3 minutes, puis de laisser encore infuser une dizaine de minutes. On consommera 1 à 2 tasses de ce breuvage toutes les 24 heures. 

Autre solution, hacher finement les racines de la plante, puis les mettre à macérer dans du vinaigre de cidre pendant 10 jours. La préparation ainsi obtenue (qui se conserve au frais) doit être appliquée 3 fois par jour sur la verrue avec un pinceau. On laisse ensuite sécher. Répéter l’opération le temps que la verrue disparaisse. 

Le citron 

Récupérez l’écorce d’un citron bio[5] que vous hacherez avant de la laisser macérer 2 jours dans du vinaigre blanc. 

Avant d’aller vous coucher, déposez un ou deux morceaux d’écorce macérée sur la verrue jusqu’à la recouvrir complètement. Utilisez un bandage ou du sparadrap pour maintenir l’écorce en place durant toute la nuit. Au réveil, après avoir retiré le pansement, il est conseillé de laver et de sécher la verrue. 

La teinture-mère de thuya 

La teinture-mère de thuya s’obtient par macération de rameaux d’un arbre célèbre au Canada : le Thuya occidentalis

Imbibez un peu de coton de teinture-mère de thuya. Appliquez le coton sur la verrue et faites vous un pansement pour maintenir le coton. 

Ce traitement est particulièrement efficace en synergie avec celui du citron. Avec un pansement de citron la nuit et de thuya le jour, à recommencer quotidiennement, votre verrue a peu de chance de survivre plus de quelques jours. 

La pomme de terre 

Ici, les preuves scientifiques manquent, mais ce remède utilisé depuis des siècles a fait disparaître un nombre incalculable de verrues. 

Il suffit de couper un petit morceau de pomme de terre crue, de la taille de la verrue. Chaque jour, on appliquera ce morceau de pomme de terre directement sur la verrue pendant quelques minutes, matin et soir. 

Prenez soin de changer de morceau à chaque application. Vous pouvez également fixer le morceau de pomme de terre à l’aide d’un bandage pour l’appliquer contre la verrue pendant la nuit. 

Les fluides corporels 

Il existe aussi une longue tradition d’utilisation des fluides corporels pour lutter contre les verrues ; certaines personnes utilisent ainsi leur salive du matin, d’autres leur sang ou encore leur urine. Si l’acidité de l’urine et le pH de la salive peuvent agir en interaction avec la verrue, la plupart du temps ces traitements s’appliquent à la façon des rebouteux, sans qu’il y ait véritablement de démarches scientifiques derrière ces gestes. 

Ce qui nous conduit à un autre remède, peut-être le plus efficace de tous… 

La tête (un mental d’acier)


Certains dermatologues conseillent par exemple aux enfants de dessiner leurs verrues sur un papier avant de jeter ce dessin à la poubelle. Et devinez quoi ? Il arrive régulièrement que les verrues disparaissent peu après. 

Et ce qui marche chez les enfants marche aussi chez les adultes. Certains croyants affirment ainsi avoir été guéris de verrues sur les mains après les avoir trempées dans un bénitier ou encore dans un ruisseau le jour de Pâques. 

D’autres personnes disent que leur verrue a été terrassée par… une limace ! Le remède consiste simplement à appliquer une limace sur la verrue et à la laisser passer dessus avant de la redéposer dans la nature. Généralement, la verrue disparaît au bout de quelques semaines. Pourquoi ? Peut-être parce que le célèbre effet placebo est d’autant plus puissant que le (faux) remède frappe votre imagination[6]. 

Cela n’a rien à voir avec les verrues, mais regardez plutôt les « remèdes » que l’on trouvait dans une pharmacie officielle en 1607[7] : cervelle de passereau, tête de lézard, yeux d’écrevisse, fiente d’oie, de cigogne, de lézard etc. Plus c’est spectaculaire, plus l’effet placebo est efficace[8] ! 

Enfin, je publie ici les premières recettes de lecteurs… 

Témoignages de lecteurs 

Mireille 

Je voudrais apporter mon expérience personnelle sur le traitement des verrues avec la chélidoine. Une seule application ne suffit pas, il faut être très persévérant. Quelquefois, une application quotidienne pendant plusieurs semaines… Mais ça finit toujours par être efficace. 

Emeline 

Au revoir les verrues ! Voici une recette avec des huiles essentielles pour faire disparaître les verrues : 30 ml d’huile végétale, 36 gouttes d’huile essentielle de tea tree, 36 gouttes d’huile essentielle de ravintsara. À appliquer matin et soir avec un coton-tige jusqu’à disparition. Pour ma fille de 6 ans qui avait 6 verrues à un pied, c’est parti en moins de 2 mois. C’est radical, c’est parfait et ça ne brûle pas

Si vous voulez ajouter un remède naturel que je n’ai pas mentionné, je vous invite à le partager en laissant un commentaire ci-dessous. 

Santé ! 

Gabriel Combris 






Publicités : 

Vieillir n’est pas une fatalité : Perdre des muscles, attraper de l'embonpoint, voir apparaître les rides et les cheveux gris, perdre la mémoire, souffrir de fuites urinaires et ne plus savoir marcher, cela n'est pas inévitable ! Découvrez les solutions naturelles, efficaces et prouvées scientifiquement qui permettent d’atténuer ou d’inverser le vieillissement

Arthrose : A condition d’ouvrir son esprit, les résultats de l’approche énergétique contre l’arthrose peuvent être STUPEFIANTS. Et littéralement changer la vie des personnes qui souffrent de douleurs articulaires.Rendez-vous ici pour en savoir plus

Un trésor caché dans votre jardin : Durant des millénaires, nos ancêtres se sont soignés et guéris avec les remèdes naturels fournis par la nature. Mais aujourd’hui, en faculté de médecine, seules 30 plantes sont encore au programme, sur plus de 800 000 connues ! 

C’est pour éviter la disparition de ces précieuses connaissances qu’est né le projet Plantes & Bien-Être

A découvrir ici





Pour être sûr de bien recevoir la lettre PureSanté sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante

Cette lettre vous a plu ? Pour recevoir nos prochaines lettresPureSanté directement dans votre boite électronique, rendez-vous ici – inscription gratuite.
Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici 

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants : 


Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur Google + 

Sources :


[1] Le Traitement par le froid 

[2] Gabsik Yang, Kyungjin Lee, Mi-Hwa Lee, So-Hyung Kim, In-Hye Ham, Ho-Young Choi, Inhibitory effects of Chelidonium majus extract on atopic dermatitis-like skin lesions in NC/Nga mice, J Ethnopharmacol, 2011 Nov 18;138(2):398-403. 

[3] EMA, European Medicines Agency, Committee on Herbal Medicinal Products, Assessment report on Chelidonium majus L., herba, 2011. 

[4] François-Joseph Cazin 

[5] Certains témoignages ont mis en évidence l’efficacité analogue du zeste d’orange bio pour une méthode similaire. 

[6] Les merveilleux remèdes de sorcières 

[7] La pharmacie à travers les siècles - Antiquité, Moyen Age, Temps modernes, Emile Gilbert, 1886 

[8] L’étrange histoire de Simon Bolingbroke 





Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.  

PureSanté est un service d'information gratuit de SNI Editions.
Pour toute question, rendez-vous ici.  

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France 



12/07/2017

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres