TheChoupi06

TheChoupi06

Perdre du poids à la ménopause (sans en reprendre)

Ce que 99 % des gens ne comprennent pas (je l'ai constaté personnellement), c'est que le sport intensif ne garantit pas une belle silhouette. 

Si vous faites des pompes, un marathon ou du vélo d'appartement tous les jours, vous allez bien sûr perdre de la graisse

Mais vous n'allez pas forcément devenir comme Claudia Schiffer. 

Vos muscles et vos os vont se développer. Vos biceps et vos mollets vont gonfler. Selon le sport que vous choisirez, vous pourriez : 

  • option 1 : développer une silhouette musculeuse et trapue de camionneur 

  • option 2 : devenir sèche avec les muscles saillants comme une championne de tennis ou de course à pied. 

Mais ce n'est pas toujours le moyen le plus efficace, ni le plus harmonieux de maigrir. 

Mensonge de la publicité

Dans les publicités à la télévision, vous voyez des femmes qui ont un ventre super plat et musclé, des fesses rebondies sans un poil de graisse, même pas en haut des cuisses, des seins magnifiques, à la fois volumineux et fermes… et on vous fait croire que c'est uniquement le sport (et l'eau minérale Contrex ou Volvic) qui ont produit ce résultat. 

C'est se moquer du monde. 

Non seulement 100 % des images que vous voyez aujourd'hui à la télé comme au cinéma ou sur les affiches publicitaires sont retouchées par ordinateur

Mais de toute façon, ce n'est pas là le secret. 

Il est vrai que, souvent, les « coachs » dans les clubs de gym ont une très belle silhouette. 

Mais ne vous laissez pas tromper : c'est en général parce qu'elles avaient un beau corps et beaucoup d'énergie au départ qu'elles se sont orientées vers ce métier et qu'elles ont été recrutées. Pour donner envie aux clientes. Pour leur faire croire que, moyennant le paiement de leur cotisation au club de gym, elles pourront, elles aussi, devenir comme cela facilement. 

Mais c'est avant tout commercial

Bien sûr, le sport contribue à les entretenir, et à obtenir un résultat encore meilleur. 

Mais à la base, ces femmes ont un secret, que je vais vous révéler. 

Le secret en 11 lettres

Ce secret tient en 11 lettres

C'est un mot compliqué. 

La plupart des gens qui l'utilisent n'en comprennent pas bien le sens, même parmi ceux qui ont une formation médicale. 

Ces 11 lettres sont M-E-T-A-B-O-L-I-S-M-E. « Métabolisme ». 

Le « métabolisme » est le terme utilisé en médecine pour l'ensemble des réactions chimiques qui permettent à un organisme de rester en vie. 

Le métabolisme se divise en deux parties : 

  • Le catabolisme, ou production de chaleur corporelle et d'énergie par destruction des nutriments apportés par votre alimentation. C'est le catabolisme qui vous permet de bouger, vous réchauffer, et même de penser (le cerveau a besoin d'énergie exactement comme un muscle). 

  • L'anabolisme, ou fabrication de tous les composés dont ont besoin les cellules. C'est l’anabolisme qui permet de fabriquer et renouveler les tissus de votre corps : peau, organes, os, muscles, etc. Vous avez d'ailleurs certainement entendu parler des athlètes qui, pour se doper, prennent des produits « anabolisants ». Ce sont des produits qui stimulent la fabrication des tissus musculaire et osseux. 

Ainsi, pour rester en vie, votre corps a besoin en permanence de brûler des nutriments pour produire de la chaleur et de l'énergie (catabolisme), et de construire de nouvelles briques pour se développer ou se renouveler (anabolisme). 

Ensemble, le catabolisme et l'anabolisme forment donc le métabolisme

Et voici où je voulais en venir : 

Votre métabolisme représente environ 70 % de votre dépense énergétique totale. L'activité physique ne représente que 20 % de votre dépense énergétique, et les 10 % restant correspondent à l'énergie consommée lors de la digestion. 

Mais vous allez voir que le monde est vraiment injuste

Voyez comme le monde est injuste !

Certaines personnes, surtout les plus jeunes, ont un métabolisme naturellement élevé. Elles ont naturellement beaucoup d'énergie (bon catabolisme) et leurs tissus se renouvellent vite et bien (bon anabolisme). 

Ce sont en général les personnes les plus séduisantes. 

Non seulement elles sont plus actives et ont un corps naturellement plus ferme. 

Mais en plus, peu importe ce qu'elles mangent, elles ne prennent pas de poids, même si elles ne font pas de sport. 

Vous remarquerez aussi que ces personnes, moins frileuses que les autres, sont parfaitement à l'aise court vêtues, même quand tout le monde grelotte. 

Vous en connaissez forcément dans votre entourage. Des personnes qui, à la cantine ou au restaurant d'entreprise, ne se privent jamais de dessert

Qui sont pieds nus dans leurs chaussures, portent décolleté plongeant et mini-jupes en plein hiver. 

Qui ne font de la gymnastique que pour le « fun », de temps en temps, pour s'amuser entre copines, etqui n'ont pas un kilo en trop

Qui sont toujours alertes et pétillantes, comme si elles étaient vaccinées contre les chutes de moral et les baisses de tonus. 

L'explication, vous la connaissez maintenant : il n'y a aucun miracle derrière. 

Ce sont simplement des personnes qui, naturellement, ont un niveau élevé de métabolisme

Ce qu'elles mangent, elles le transforment immédiatement en chaleur, en énergie, et pour renouveler leurs cellules (peau, cheveux, muscles…) et rester jeunes. 

Elles n'ont aucun mérite particulier. Elles sont nées comme ça. Et elles n'ont aucun effort à faire au jour le jour. 

Mais l'inégalité de naissance dont elles bénéficient va encore plus loin. 

Moins de maladies grâce à un meilleur métabolisme

Un meilleur métabolisme permet non seulement de rester mince mais aussi d'éviter de nombreuses maladies graves. 

En effet, un gros ventre augmente votre risque de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2 et d’hypertension. 

Le surpoids augmente aussi votre risque de dyslipidémie (anomalie des taux de lipides dans le sang), de troubles du sommeil (apnée) ou d’arthrose, car vos articulations subissent une surcharge, surtout au niveau des hanches et des genoux. 

Vous risquez davantage de souffrir de certains cancers, en particulier les cancers liés au système digestif (cancer du côlon, de la vésicule biliaire, du pancréas, du foie, du rein). 

Enfin, de récentes études ont relié le surpoids à un risque accru de maladie d'Alzheimer et autres maladies neurodégénératives, c'est-à-dire qui attaquent les cellules de votre cerveau et de vos nerfs. 

Un métabolisme faible, ce n'est donc pas seulement souffrir d'un manque d'énergie, d'une tendance au surpoids, et souvent de frilosité. C'est aussi un risque plus élevé de tomber malade. 

Comment augmenter naturellement votre métabolisme

Maintenant, il est bien connu que votre niveau de métabolisme peut aussi être stimulé par des nutriments particuliers. 

Vous en connaissez plusieurs : il y a la caféine, qui augmente jusqu'à 29 % la combustion des graissespar sa simple capacité à stimuler le métabolisme [1]. 

La caféine augmente la production de chaleur par le corps (thermogénèse). Vous enlevez une couche de vêtement parce que vous brûlez plus de calories. Une étude parue en 2012 a démontré qu’une dose de 1 à 3 mg de caféine par kg de masse corporelle, soit l’équivalent de 60 et 225 mg de caféine pour un adulte de 60 à 75 kg, augmente la thermogénèse et donc l'élimination de graisses [2]. 

Vous vous en rendez compte aussi car la caféine rend plus vigilant, augmente la rapidité d'esprit, ce qui a été démontré scientifiquement une nouvelle fois dans une grande étude dont je vous ai déjà parlé [3]. Cet effet est obtenu en stimulant le fonctionnement du cerveau (le cerveau est notre plus gros consommateur de glucose). 

Mais la caféine a aussi un effet stimulant sur les muscles : si vous buvez beaucoup de café, vos muscles auront tellement envie de bouger que, si vous ne les sollicitez pas, ils se mettront à trembler, autrement dit bouger tout seuls ! 

C'est pourquoi le café est aujourd'hui reconnu comme efficace contre la prise de poids [4]. 

Et ce n'est pas tout : parce qu'il accélère aussi l'anabolisme (renouvellement des cellules), il contribue à prévenir des maladies aussi diverses que le diabète, certains cancers, et la maladie d'Alzheimer [5]. 

À noter enfin que la caféine, contrairement à ce qui a souvent été dit de façon erronée, ne comporte aucun danger pour la santé. Le consensus est aujourd'hui total parmi les chercheurs sérieux [6]. À tel point que les autorités sanitaires elles-mêmes n'hésitent plus actuellement à recommander d'en boire 5 tasses ou plus par jour ! 

Le thé vert pour un ventre plat

Un autre stimulant bien connu du métabolisme est le thé vert : 

Plusieurs études ont montré que le thé vert permet de maigrir, en particulier au niveau du ventre [7]. 

Lors d'une vaste étude de 12 semaines sur 240 sujets des 2 sexes, il a été mis en évidence que le thé vert permettait de réduire considérablement la masse graisseuse, le tour de taille et le surpoids abdominal [8]. 

Le thé vert contient aussi un peu de caféine, mais l'effet principal est dû à un autre composé, l'épigallocatéchine gallate (EGCG). 

Vous connaissez l'ECGC parce qu'il s'agit d'un important nutriment anticancer, dont je parle régulièrement. Mais une méta-analyse réalisée en 2010 a montré que les ECGC à hauteur de 250 mg par jour ont un intérêt dans la perte et le maintien du poids [9]. 

D'autres études ont montré que le thé vert augmente la dépense énergétique, ce qui permet de brûler plus rapidement les calories et plus spécifiquement les graisses. Une étude a montré que l'oxydation des graisses augmentait de 17 % chez les sujets qui avaient consommé du thé vert [10]. 

La majorité des études montre que les extraits de thé vert sont également efficaces pour maîtriser le taux de sucre sanguin et réduire le risque de maladies cardiovasculaires liées au surpoids [11]. 

Mettre toutes les chances de votre côté

Ne rêvons pas cependant. 

Boire du café et du thé vert, pour bénéfique que cela soit, ne suffira pas à changer votre métabolisme du tout au tout. 

C'est pourquoi je recommande un complexe de nutriments naturels ciblés qui, en plus de contenir des extraits concentrés de caféine et ECGC de thé vert, vous apporte une dose de deux autres produits naturels stimulants (et bien moins connus), la capsaïcine et, surtout, la fucoxanthine. 

Très peu de personnes connaissent la fucoxanthine, qui est issue de l'algue brune Undaria pinnatifida, ou wakamé, très utilisée au Japon. 

Une étude publiée en décembre 2009 a pourtant montré que la fucoxanthine affecte plusieurs enzymes impliquées dans le métabolisme des graisses et provoque une augmentation de la production d'énergie provenant des lipides [12]. Vous consommez donc plus vite vos graisses corporelles. 

Des chercheurs japonais ont également démontré que la fucoxanthine stimule la production d'une protéine, l'UCP1, capable d'oxyder les graisses et de favoriser leur dégradation, ce qui peut permettre une perte de poids de 5 à 10 %. Ils ont également démontré qu'elle stimule la production par le foie de DHA (acide docosahexaénoïque), un acide gras de la famille des oméga-3, excellent pour la santé du cœur [13]. 

Deux études en double-aveugle, contrôlées contre placebo, ont testé sur 150 femmes en surpoids l'effet de la fucoxanthine [14]. Les sujets ont été suivis pendant 16 semaines. Dans le premier essai, le groupe supplémenté en fucoxanthine a perdu en moyenne 7 kg, contre seulement 1,5 kg dans le groupe placebo. Dans la seconde étude, le niveau de métabolisme des personnes prenant de la fucoxanthine était nettement plus élevé que celui des sujets sous placebo. 

La capsaïcine, elle, est un peu plus connue. Présente dans le piment, elle a la capacité unique destimuler la production d'une forme très spéciale de graisses bonnes pour la santé, les « graisses brunes » qui brûlent les calories, et d'accélérer l'élimination des graisses blanches (« mauvaises graisses »). 

Selon une étude publiée en 2010, la capsaïcine active les protéines spécifiques qui sont responsables de la combustion des graisses et supprime celles qui sont responsables de leur stockage [15]. 

Plusieurs études ont également démontré que la capsaïcine augmente la dépense énergétique [16]. Une sécrétion accrue d’adrénaline et de noradrénaline engendrée par la capsaïcine pourrait être à l’origine de cet effet stimulant. 

La capsaïcine a également un effet coupe-faim. Selon les chercheurs, la consommation de capsaïcine pourrait diminuer d’environ 74 kcal [17] la quantité de calories consommées d’un repas offert à volonté. Cette propriété lui est conférée par sa capacité à réduire la production de la ghréline, une hormone qui déclenche la sensation de faim. 

4 nutriments concentrés pour stimuler le métabolisme

Pour nous résumer, nous avons donc là 4 nutriments concentrés pour stimuler le métabolisme : la caféine, l'ECGC, la fucoxanthine et la capsaïcine. 

Leur premier effet est d'améliorer la production d'énergie du corps, et de favoriser le bon fonctionnement et le bon renouvellement des cellules. 

C'est donc relativement à votre niveau d'énergie, votre moral et votre santé que vous en ressentirez d'abord les conséquences. 

Mais comme l’affirme la maxime scientifique, dans la nature « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». 

Si vous avez plus d'énergie, ce ne sera pas par magie. C'est que votre organisme consommera plus de nutriments, à la fois pour son catabolisme et son anabolisme (qui, ensemble, constituent lemétabolisme, vous l'avez bien compris maintenant). 

Vous pourrez donc attendre une perte de poids, et ce indépendamment de votre activité physique, que vous fassiez ou non « plus de sport ». 

À vous de voir, évidemment, si vous souhaitez ou non tenter l'expérience. Le but de cette lettre n'est en aucun cas de pousser quiconque à la consommation. Le but est de rétablir une vérité essentielle, qui est tellement importante que je me permets de la répéter une nouvelle fois : 

L'activité physique, pour essentielle qu'elle soit à la santé, ne représente que 20 % de votre consommation d'énergie. 70 % tient à votre métabolisme. C'est l'énergie dont votre corps a besoin pour rester chaud, fournir à votre cerveau et à vos organes l'énergie et les nutriments pour fonctionner, mais aussi simplement pour exister (vivre, se réparer, se renouveler). 

Il faut donc arrêter de donner mauvaise conscience aux personnes qui souffrent d'un métabolisme naturellement faible (et de valoriser outre mesure celles qui ont un métabolisme naturellement élevé). 

Pour être constructif, il faut apporter des solutions. C'est ce que j'ai essayé de faire dans cette lettre. Et je serais très reconnaissant à tous les lecteurs qui essaieront de suivre ces conseils de me tenir au courant des résultats qu'ils obtiendront. J'en ferai ainsi profiter toute la communauté. 

Pour ceux ou celles d'entre vous qui désirent se procurer une complémentation pour stimuler le métabolisme, le laboratoire Cell'innov propose une formule Minceur (lien cliquable) associant caféine, thé vert, fucoxanthine et capsaïcine. 

À votre santé ! 

Jean-Marc Dupuis 



Publicités
 : 

Résistance : Libérez-vous des lobbies agro-alimentaires et pharmaceutiques grâce à Alternatif Bien-être, le journal de référence de la santé naturelle, à découvrir dans cette vidéo (lien cliquable)

Sans effet secondaire : Un des plus graves problèmes de la médecine actuelle est que, par manque de temps, de formation, mais aussi pour des raisons légales, les médecins conventionnels ont tendance à ne PAS proposer à leurs patients des solutions naturelles, qui offrent pourtant de grands espoirs. 
On sait pourtant aujourd'hui que des composés naturels peuvent contribuer à soulager douleurs et maladies, sans danger ni effet secondaire, et pour un coût dérisoire quand on a la bonne information. Pour en savoir plus, visitez la page ici



Les emails peuvent se perdre. Pour ne rater aucun de mes messages, ajoutez Néo-nutrition à vos contacts (voici comment faire). 



Cette lettre vous a plu ? 

Recevez mes prochaines lettres Néo-nutrition directement dans votre boite. C’est gratuit ! Inscrivez-vous ici



Vous pouvez publier ici votre commentaire sur cette lettre (ça me fait toujours plaisir). 



Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à faire suivre (utilisez la fonction "transférez ce message" dans votre boite de messagerie électronique). 

Les boutons ci-dessous vous permettent de partager cet article sur vos réseaux sociaux : 

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn


Sources : 

[1] Effects of caffeine on energy metabolism, heart rate, and methylxanthine metabolism in lean and obese women. D. Bracco , J. M. Ferrarra , M. J. Arnaud , E. Jequier , Y. Schutz. American Journal of Physiology - Endocrinology and Metabolism Published 1 October 1995 Vol. 269 no. 4 

[2] Del Coso J, Salinero JJ, González-Millán C, Abián-Vicén J, Pérez-González B. Dose response effects of a caffeine-containing energy drink on muscle performance: a repeated measures design. J Int Soc Sports Nutr. 2012 May 8;9(1):21. 

[3] Une chèvre découvre un remède miracle ! 

[4] Ma Y, Gao M, Liu D. Chlorogenic Acid Improves High Fat Diet-Induced Hepatic Steatosis and Insulin Resistance in Mice. Pharm Res. 2014 Sep 24. 

[5] Risk of Alzheimer's disease may be decreased by up to 20 percent by moderate coffee consumption 

[6] Le café réduit les risques de cancer 

[7] Kevin C. Maki, et al., Green Tea Catechin Consumption Enhances Exercise-Induced Abdominal Fat Loss in Overweight and Obese Adults, 2009 The American Institute of Nutrition 

[8] Tomonori Nagao*, Tadashi Hase and Ichiro Tokimitsu, A Green Tea Extract High in Catechins Reduces Body Fat and Cardiovascular Risks in Humans. 

[9] Effect of green tea catechins with or without caffeine on anthropometric measures: a systematic review and meta-analysis. Phung OJ, Baker WL, et al. Am J Clin Nutr. 2010 Jan;91(1):73- 81. Epub 2009 Nov 11. Review. 

[10] Venables MC1, Hulston CJ, Cox HR, Jeukendrup AE. Green tea extract ingestion, fat oxidation, and glucose tolerance in healthy humans. Am J Clin Nutr. 2008 Mar;87(3):778-84. 

[11] Thielecke F1, Boschmann M. The potential role of green tea catechins in the prevention of the metabolic syndrome - a review. Phytochemistry. 2009 Jan;70(1):11-24. doi: 10.1016/j.phytochem. 2008.11.011. Epub 2009 Jan 13. 

[12] Mol Nutr Food Res. 2009 Dec;53(12):1603-11. Anti-obese property of fucoxanthin is partly mediated by altering lipid-regulating enzymes and uncoupling proteins of visceral adipose tissue in mice. Woo MN1, Jeon SM, Shin YC, Lee MK, Kang MA, Choi MS. 

[13] Maeda et al., Fucoxanthin from edible seaweed, Undaria pinnatifida, shows antiobesity effect through UCP1 expression in white adipose tissues. Biochem. Biophys. Res. Commun. 2005 Jul. 1 ;332(2):392-7. 

[14] Abidov M, Ramazanov Z, Seifulla R, Grachev S. The effects of Xanthigen in the weight management of obese premenopausal women with non-alcoholic fatty liver disease and normal liver fat. Diabetes Obes Metab. 2010 Jan;12(1):72-81. 

[15] Proteomic Analysis for Antiobesity Potential of Capsaicin on White Adipose Tissue in Rats Fed with a High Fat Diet. Jeong In Joo, Dong Hyun Kim , Jung-Won Choi and Jong Won Yun. Department of Biotechnology, Daegu University, Kyungsan, Kyungbuk 712−714, Korea. J. Proteome Res., 2010, 9 (6), pp 2977–2987 

[16] Han J. et al., Capsaicin induced the upregulation of transcriptional and translational expression of glycolytic enzymes related to energy metabolism in human intestinal epithelial cells. J. Agric. Food Chem. 2009 Dec. 9, 57(23). 11148-53. 

[17] Whiting S., Derbyshire E., Tiwari B.K. Could capsaicinoids help to support weight management? A systematic review and meta-analysis of energy intake data. Appetite 2014;73:183-188. 



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L'éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Néo-nutrition est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). 
Pour toute question, rendez-vous ici

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France 



14/05/2016

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres