TheChoupi06

TheChoupi06

Spécial beauté : tartinez-vous le visage avec ce légume

Chère lectrice, cher lecteur, 


Une étude menée aux Etats-Unis sur des femmes consommatrices « normales » de produits d’hygiène et de maquillage a permis de retrouver, au bout d’un an, 2 kilos de composés chimiques toxiques dans leur organisme : parabens, conservateurs, pétrole etc. 

2 kilos !!! L’équivalent d’un petit pot de peinture pour repeindre la façade d’une maison. 

Cette étude a été publiée, commentée, mais rien n’y fait : pour certaines personnes, la beauté est une donnée imposée par le monde extérieur. Quelque chose qui ne se discute pas : il faut ce qu’il faut pour cacher ses rides, avoir un teint de pêche ou de longs ongles vernis « à la mode » ! 

Heureusement, si vous ne partagez pas cet avis, il existe une autre façon de cultiver sa beauté, physique bien sûr, mais pas seulement… 

Vous allez voir dans le numéro de novembre de Plantes & Bien-Être que la nature offre une gamme fascinante de « produits de beauté » sains, efficaces et sans danger. 

Non au ravalement de façade !


Car une belle peau, c’est beaucoup plus qu’un simple « ravalement de façade » à grand renfort de fond de teint toxique. 

La peau est le reflet de la façon dont on se nourrit, comme en témoignent sa texture et l’éclat de son teint. Vous verrez quels sont les aliments qui contiennent suffisamment de nutriments pour la nourrir, comme les acides gras ou les vitamines. 

Aussi essentiel, le fait de se sentir bien avec soi-même et dans ses relations avec les autres. Nous sommes un tout et vous allez comprendre pourquoi cette globalité est porteuse d’un véritable équilibre qui se reflète sur la peau. 

Technique « Aïe Aïe Aïe » contre les rides


Nous vous parlons d’une technique étonnante, utilisée autrefois à la cour des empereurs de Chine : en piquant des points précis à certains moments de la journée, les praticiens d’alors avaient découvert que les rides étaient atténuées. Ils utilisaient cette technique en prévention du relâchement de la peau. 

La plante qui travaille mieux qu’une esthéticienne


Nous vous faisons aussi découvrir une plante surprenante, presque une esthéticienne avec tout son salon de beautécontenus dans la chair et les graines, dont on extrait la plus naturelle des huiles de beauté. 

Elle contient en effet une concentration exceptionnelle de provitamine A, mais aussi des vitamines C et E, des oligo-éléments et des acides aminés. 

Sa teneur en antioxydants fait beaucoup pour l’éclat du teint : elle hydrate, elle est naturellement photoprotectrice et joue un rôle dans l’élasticité des tissus. De plus, ses effets anti-inflammatoires et cicatrisants sont reconnus pourapaiser les peaux irritées… 

Votre premier baume à lèvres maison


Egalement dans ce numéro de Plantes & Bien-Être, la recette d’un baume à lèvres maison pour lutter contre lescrevasses et les gerçures qui endommagent nos lèvres tout au long de l’hiver. Et là encore, c’est 200 % naturel ! 

Notre recette bio mélange notamment de l’huile végétale de noyaux d’abricots, choisie pour sa grande richesse en vitamines A et E, qui revitalise les tissus des lèvres, du beurre de cacao pour prévenir le dessèchement. L’huile essentielle d’orange douce complète cette formulation par une note relaxante, douce et fruitée. 

La beauté touche le cœur


Enfin, ce dossier est aussi l’occasion d’une plongée en soi, d’une « introspection thérapeutique » sur la question fascinante de la beauté. 

La beauté, ce n’est pas seulement avoir un aspect physique en phase avec l’époque. 

C’est un trésor qu’il faut chercher, ramasser là où il se trouve, dans les endroits parfois les plus inattendus. 

Une musique agréable, un paysage à admirer ou encore un papillon coloré qui se pose sur votre main… Et si les choses, comme les gens, avaient surtout la beauté du regard qu’on leur porte ? 

Toujours ancré dans les résultats de la recherche scientifique la plus récente, ce numéro de Plantes & Bien-Être vous propose de très nombreuses réponses naturelles à explorer en toute première intention face à des problèmes de santé, qu’ils soient passagers aussi bien que chroniques. 

Quand se lever devient un calvaire…


Sortir du lit devient parfois un défi, bouger sa couverture paraît une aventure plus audacieuse encore que la conquête d’un pic. Le lendemain, c’est pire, et celui d’après… 

Pour retrouver un peu de tonus, la tentation est alors de se jeter sur les excitants en tout genre : café, cigarette, friandises industrielles, barres chocolatées… 

La finalité est la même : l’adrénaline – l'hormone du stress – grimpe en flèche, ce qui fait monter dangereusement notre sucre sanguin. Nos organes de régulation souffrent et s’épuisent. C’est le cercle vicieux : toujours plus de fatigue et d’excitants jusqu’à ce que l’on craque ! 

Comment sortir de cette spirale ? Le numéro de novembre de Plantes & Bien-Être vous propose un protocole pour retrouver l’énergie perdue

La solution qui marche tout de suite


D’abord, la solution « Grosse Bertha » ! Il s’agit de nourrir vos centrales énergétiques : les mitochondries, situées au cœur de nos cellules. Parmi les carburants indispensables à la production énergétique, citons le magnésium, les vitamines dugroupe B et la vitamine C. Dans l’alimentation, on trouve du magnésium dans les oléagineux, les légumes secs, les céréales complètes et le chocolat. Les vitamines B sont présentes dans les céréales complètes, la dinde ou les bananes. La vitamine C se trouve surtout dans les fruits et légumes crus. 

Voilà un travail d’urgence souvent efficace mais qui ne suffit pas toujours, surtout en cas de stress. 

Vous verrez que d’autres toniques naturels peuvent soutenir et remonter durablement l’énergie : le pollen fraisl’eau de mer, la feuille d’ortie ou encore le fucus fonds. Encore faut-il bien les utiliser (nous vous précisons bien sûr comment). 

Rechargez vos surrénales !


Les glandes surrénales sont des piliers de notre forme. Elles sécrètent la cortisone naturelle qui nous permet d’avoir de l’énergie, de gérer l’inflammation dans l’organisme et régule en partie la glycémie. Saviez-vous qu’il existe des plantes « cortison-like » car elles stimulent la production de cortisone naturelle ? Notamment le bourgeon de cassis (contre la fatigue nerveuse) ou le bourgeon de chêne (contre la fatigue physique), à consommer sous une forme bien particulière. 

Certaines huiles essentielles sont elles aussi de véritables concentrés d’énergie : l’épinette noire, le pin sylvestre etc. 

Nous vous proposons aussi un tour du côté des grands fortifiants, ou l’on retrouve des classiques comme le ginseng, larhodiole ou encore l’éleuthérocoque, mais aussi de très bonnes surprises pour regagner en énergie et calmer le stress. 

Santé : la vieille dame qui en savait (beaucoup) plus que Google


Entre une vieille femme et un moteur de recherche surpuissant, qui laissera la plus grande empreinte dans l’histoire de l’humanité ? 

Peut-être pas celui qu’on croit… 

Toute sa vie, cette femme dont vous allez découvrir l’histoire a étudié les plantes, les minéraux, les animaux dans leur milieu naturel, attentive à ce qu’elle appelait leur « force secrète ». 

Ce qu’elle a écrit il y a des années de cela sur les vertus médicinales de l’hysope, du serpolet, du galanga rouge ou dufenouil des Alpes est aujourd’hui confirmé par les toutes dernières études pharmacologiques et cliniques. 

Elle a conçu plusieurs centaines de traitements différents, efficaces contre une multitude de pathologies : ulcères, calculs, migraines, maladies des yeux, règles douloureuses etc. 

Sa plante favorite ? Elle disait qu’« il suffit d’en manger pour avoir le cœur joyeux, ressentir une douce chaleur et une bonne digestion ». Elle parlait du fenouil, que vous avez certainement dans votre cuisine. Mais l’utilisez-vous aussi bien que vous le croyez 

Cancer du sein : cultivez l’espoir


Plantes & Bien-Être publie en novembre la deuxième partie de son grand dossier sur le cancer du sein, rédigée spécialement par le Dr Bérangère Arnal, une gynécologue dont la pratique allie les découvertes scientifiques les plus récentes aux savoirs millénaires de l’aromathérapie ou de la phytothérapie. 

À nouveau, vous allez découvrir l’immense potentiel de soutien des plantes pour faire face au cancer su sein : 

    • La phytothérapie antistress (aubépine, ballote, lavande, mélisse, eschscholtzia) pour supporter le choc de l’annonce.

 

      À noter que cette même ordonnance peut être proposée avant et après les examens radiologiques : mammographie, échographie, IRM. On ajoutera en homéopathie, pour limiter l’impact négatif du rayonnement de la mammographie : X-ray 15 CH, 1 dose (petit tube) immédiatement après la mammographie. 



    • Soigner les complications post-opératoires :



      • La cicatrisation : appliquer de l’huile essentielle pure de lavande officinale (Lavandula officinalis) 3 fois par jour au minimum.



      • L'hématome : utiliser l’arnica en échelle homéopathique (Arnica montana, 1 dose de chaque dilution, 5, 7, 9, 15, 30 CH, à prendre le matin sur 5 jours, dans l'ordre croissant des dilutions).



      • Lymphoedème : faire au moins 2 fois par jour pendant 30 minutes un cataplasme d’argile verte en tube suivi d’une application d’huile essentielle pure d’hélichryse.



  • Atténuer les effets secondaires de la chimiothérapie : protection du foie, lutte contre les nausées et la fatigue (desmodium, artichaut, chardon-Marie, romarin, thym, schisandra). Vous verrez également pourquoi il faut impérativement éviter de consommer du jus de pamplemousse pendant une chimio.


Enfin, parce que le pouvoir de l’esprit est absolument essentiel dans le processus de guérison, nous vous donnons desméthodes pour aider à garder le moral et parvenir à se détendre malgré la maladie et le traitement. 

Vous verrez que des gestes simples, des habitudes agréables, contribuent à cultiver une des forces les plus profondes qui résident en nous : l’espoir. 

Egalement dans ce numéro de novembre de Plantes & Bien-Être : 

    • Hémorroïdes : un fruit délicieux à cultiver dans le jardin pour retrouver également le plaisir de s’asseoir sans douleur.

 

    • Moins de dépressions , de maladies cardiaques, de diabète ou de risques d’AVC ! Des chercheurs ont découvert les vertus époustouflantes de… quelques arbres.

 

    • La tisane qui renforce l’immunité : en préventif, mélangez lapachoaunéeromarinéleuthérocoque, etéchinacée. Si une affection virale ou bactérienne survient, il faudra y associer d’autres remèdes plus actifs. (Nous vous disons lesquels).

 

  • Le cou qui coince ? Le narcisse rouge agit aussi bien sur les torticolis aigus que sur les douleurs et contractures cervicales plus chroniques et favorisées par l’arthrose. Notez bien notre posologie précise, surtout avec l’arrivée de l’humidité froide de l’automne qui accentue ces douleurs.


Et aussi dans ce numéro de Plantes & Bien-Être : 

    • La canneberge réduit de 50 % le risque d’infection urinaire

 

    • Le marrube peut venir à bout d’une toux grasse. Mais attention, vous allez voir que ce n’est pas seulement une plante expectorante puissante !

 

    • Drôle de secret sur le clou de girofle

 

  • Une cure à faire en cas d’endormissement difficile

C'est le 24 octobre que ce numéro sera mis sous presse, et vous avez jusqu'au vendredi 23 octobre pour vous inscrire et le recevoir par la Poste. 

Cliquez ici pour en savoir plus sur Plantes & Bien-Être et accéder au formulaire d'abonnement sécurisé.

 

Je m'abonne

 


À votre santé !

Jean-Marc Dupuis


****************************** 

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici

****************************** 

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante

****************************** 

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). 
Pour toute question, rendez-vous ici

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France 



11/11/2015

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres