TheChoupi06

TheChoupi06

Un sel de table bon pour la santé

« Ne mange pas trop gras, trop sucré, trop salé », oui, mais comment garder le sourire devant une assiette fade et sans saveur ?! 

« Le sel de la vie », « le sel de la terre », dit-on. Une vie sans sel ne vaut pas la peine d’être vécue. 

Heureusement, saler vos aliments n’implique pas forcément d’y mettre du sel de table. 

Quand les autorités de santé vous disent de manger moins de sel, elles veulent dire en fait qu’il faut réduire votre apport en sodium. Comme le sel de table est du chlorure de sodium… 

Mais il y a un autre « sel » qui a aussi le goût salé. Bien moins courant, bien moins connu, c’est le chlorure de potassium. 

Il a l’apparence du sel, il a le goût du sel… mais ce n’est pas du sel ! 

Mieux que le sel

Au lieu de vous apporter du sodium, il apporte du potassium, un « électrolyte » indispensable pour la santé, et dont l’alimentation moderne manque parfois (car il est surtout présent dans les légumes, moins consommés aujourd’hui). 

Remplacer le sel de table par du chlorure de potassium est donc une piste intéressante pour les personnes qui souffrent d’hypertension et qui doivent suivre un régime sans sel. Vous en trouvez très facilement dans le commerce alimentaire, même s’il est bien moins connu que le classique sel de table (chlorure de sodium). 

Mais attention : j’ai bien écrit « une piste intéressante », et non « une solution miracle » !! 

Pas question de se gaver de chlorure de potassium. Les études montrent qu’il est bénéfique pour les personnes qui souffrent d’hypertension, mais l’effet n’est pas immense, ni systématique. 

C’est pourquoi je vous recommande de lire les explications complémentaires que j’ai rédigées spécialement pour vous, ci-dessous. 

Dangers de l’hypertension

L’hypertension artérielle est un excès de pression des artères sur le sang qui cherche à passer. 

Normalement, les artères se dilatent assez librement, ce qui permet de maintenir une pression du sang régulière. Cette pression fluctue simplement entre deux valeurs, une haute quand le cœur est contracté au maximum, et une basse quand le cœur est détendu au maximum. C’est pourquoi on ne vous donne pas un, mais deux nombres pour votre tension, par exemple 120/90 ou 12/9. 

Mais de 12/9 (des valeurs habituellement rencontrées chez les personnes en bonne santé, bien qu’il n’existe aucune valeur « normale » de la tension artérielle, chaque personne étant différente de constitution), la pression d’une personne peut monter, et atteindre par exemple 16/12. 

Comment devient-on hypertendu ?

Cela se produit quand on stresse, mais aussi si l’on fume, fait trop peu de sport, mène une vie malsaine, mange trop d’aliments frits, sucrés, et trop peu de produits frais. Les artères deviennent plus rigides, elles se dilatent mal, la pression du sang monte, les petites artères peuvent alors exploser dans les yeux (vous vous réveillez avec un œil tout rouge), mais cela peut aussi se produire dans votre cerveau, dans vos reins. 

L’hypertension est indicatrice d’un mauvais état général de vos artères. 

C’est un facteur important de maladie coronarienne (maladie des artères qui irriguent le cœur), d’accident vasculaire cérébral (AVC), d’insuffisance cardiaque, d’insuffisance rénale et de cécité (perdre la vue). 

Elle est mauvaise pour vos artères et les organes qu’elles irriguent – le cœur, les reins, le cerveau et les yeux. Elle donne des maux de tête et provoque des malaises. 

Mais elle peut même mettre votre vie en danger. 

L’hypertension est un tueur silencieux

Toutefois, vous ne ressentez rien de spécial quand vous avez de l’hypertension. C’est pourquoi les médecins prennent soin de la mesurer régulièrement. S’ils s’aperçoivent que votre tension est trop haute, ils vous recommanderont de la diminuer en prenant des « bêta-bloquants », des médicaments qui paralysent les muscles des artères, les empêchant donc d’exercer trop de pression sur le sang. 

Ils peuvent aussi donner des diurétiques, qui font uriner, ce qui réduit votre volume global de sang et réduit donc la pression dans les artères. Ils vous prescrivent enfin de ne plus manger de sel, car les grandes quantités de sodium qu’il contient sont nocives pour les artères et les reins. 

Enfin, ils recommandent un mode de vie sain, ce qui est de très loin le plus important pour combattre l’hypertension, éviter les problèmes de santé, la mort subite, et épargner vos artères (bien qu’une fois le dommage fait sur les artères, il soit bien difficile de le réparer. La prévention est de loin la stratégie la plus efficace). 

Vous comprenez donc pourquoi remplacer votre sel de table par du chlorure de potassium ne saurait être présenté comme une solution miracle contre l’hypertension !! C’est une petite chose que vous pouvez faire. À elle seule, elle ne changera pas tout. Mais c’est intéressant tout de même. 

Autres avantages du potassium

Comparé au chlorure de sodium, le chlorure de potassium a un léger effet pour diminuer la pression sanguine [1]. 

Mais le potassium sans chlorure a aussi des effets bénéfiques sur votre masse osseuse, vos impulsions nerveuses, vos contractions musculaires, vos glandes surrénales (qui fabriquent des hormones), votre cœur et vos reins. 

Vos apports en potassium sont-ils suffisants ?

Les apports recommandés en potassium par les autorités sanitaires sont de 3 g par jour pour les enfants, et jusqu’à5 g pour les adultes (ainsi que les femmes enceintes) et de nombreux spécialistes en nutrition estiment qu’ils devraient être jusqu’à deux fois plus élevés [2]. 

Un bon taux de potassium est à 0,2 g par litre de sang. 

Le moyenne des Canadiens et des Américains a des apports insuffisants en potassium : il leur faudrait 2 à 3 g de plus par jour [2]. Je n’ai pas trouvé les données pour les Européens, mais en général on retrouve les mêmes problèmes des deux côtés de l’Atlantique. 

La vraie carence en potassium (celle qui peut entraîner la mort) est rare, mais elle est à surveiller chez les personnes qui prennent des médicaments anti-inflammatoires et des laxatifs [2]. 

Changer de salière

C’est pourquoi je recommande de changer votre salière de chlorure de sodium par du chlorure de potassium. 

Vous trouverez du chlorure de potassium dans les boutiques diététiques et les rayons spécialisés des grands magasins. Si l’étiquette n’est pas claire, chercher « sans sodium ». 

Evitez les sels sans sodium qui contiennent des exhausteurs de goût, comme le glutamate. Les fabricants en ajoutent couramment car le chlorure de potassium sale moins bien que le chlorure de sodium. Il faut en mettre plus. 

Pour ma part, j’apprécie beaucoup le chlorure de potassium aux algues et plantes aromatiques comme Herbarmare Diet (je ne touche aucune commission). 

Les compléments alimentaires de potassium

Les recherches en nutrition les plus pointues soulignent que, au-delà de la querelle potassium contre sodium, c’est aussi l’ion chlorure présent dans les deux substances qui pose problème. 

En effet, l’ion « chlorure » lui-même est nocif. Sur le long terme, un apport en ion chlorure peut favoriser l’ostéoporose et les problèmes de reins [3]. Si vous êtes touché par ces deux maladies, l’idéal est donc de n’utiliser aucun sel, même sans sodium. 

C’est pourquoi les compléments de potassium sont à base de citrate de potassium ou de bicarbonate de potassium, plutôt que de chlorure de potassium. Ce sont les mêmes formes que celles que vous retrouvez dans les fruits et légumes. 

À connaître : les aliments riches en potassium

Par exemple 200 g de haricots blancs vous apportent 1 g de potassium. 

Les aliments les plus riches en potassium sont : 

  • Les haricots blancs 

  • Les palourdes 

  • Le flétan 

  • Les courges 

  • Les blettes 

  • Les épinards 

  • Les bananes 

  • Les dattes 

  • Les abricots 

  • La levure sèche [4] 

Mais d’une manière générale tous les fruits et légumes sont riches en potassium. 

À votre santé ! 

Jean-Marc Dupuis 



Publicités
 : 

Secrets de jeunesse pour une vieillesse heureuse : La médecine anti-âge fait actuellement des progrès étonnants. Vous pouvez en bénéficier en suivant les conseils du Docteur Hertoghe, président de l'Association Mondiale de Médecine Anti-âge. Rendez-vous ici

Prévention : Il y a 12 ans déjà que des lecteurs bien informés ont été sensibilisés sur les risques réels de la pilule contraceptive, 5 ans qu'ils savent le danger des médicaments anti-cholestérol (statines). Ils en connaissent aussi les alternatives naturelles, efficaces et validées scientifiquement. Découvrez vous aussi le journal de référence de la santé naturelle depuis plus de 30 ans en vous rendant ici.



Pour être sûr de bien recevoir la lettre Néo-nutrition sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante



Cette lettre vous a plu ? Pour recevoir nos prochaines lettres Néo-nutrition directement dans votre boite électronique,rendez-vous ici – inscription gratuite



Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici




Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants : 

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn

 



Sources :
 

[1] Barri YM, Wingo CS. The effects of potassium depletion and supplementation on blood pressure: a clinical review.Am J Med Sci. 1997;314(1):37-40. 

[2] Le potassium 

[3] Contributions of Sodium and Chloride to NaCl-Induced Hypertension 

[4] Site passeportsante.netPotassium 




Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L'éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Néo-nutrition est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). 
Pour toute question, rendez-vous ici

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France 



31/01/2016

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres