TheChoupi06

TheChoupi06

ALERTE cholestérol- Désinformation médicale dans 17 grands médias

Chère lectrice, cher lecteur, 

La presse internationale répercute actuellement les résultats d'une nouvelle étude américaine sur les médicaments anti-cholestérol (statines), parue le 25 novembre 2014 dans la revue médicale de référence JAMA Internal Medicine [1]. 

Cette étude, selon les médias (j'en ai comptés au moins 17 qui reprennent cette information), conclut que la quasi-totalité des personnes de 66 à 75 ans devraient prendre des statines pour réduire leur risque cardiaque. 

Voici des exemples pris au hasard :

« (Agence France Presse) - La quasi-totalité des personnes âgées de 66 à 75 ans devraient prendre des anti-cholestérols pour réduire leur risque d'infarctus ou d'accident vasculaire cérébral, selon une nouvelle étude publiée lundi aux Etats-Unis. » – le 25/11/2014

« (RTL-INFO) - Selon une nouvelle étude scientifique américaine, 97% des 66-75 ans devraient prendre un traitement anti-cholestérol composé de statines pour prévenir le risque de problèmes cardiovasculaires. » – le 26/11/2014 

« TF1 – Cholestérol : presque tous les seniors devaient prendre des traitements de prévention » – le 25/11/2014

Nous allons montrer qu'il s'agit d'une présentation trompeuse des conclusions de l'étude. 

Une présentation trompeuse des conclusions de l'étude

L'étude en question a été dirigée par un chercheur en cardiologie de l'Institut du Cœur de Minnéapolis, le cardiologue Michael Miedema. 

Elle porte sur les nouvelles recommandations (« guidelines ») sur l'usage de statines émises par l'Association Américaine pour le Cœur (American Heart Association) en 2013 [2]. 

Ces recommandations sont controversées car beaucoup de médecins et chercheurs les jugent excessives, conduisant à mettre sous médicament des personnes qui ne l'étaient pas auparavant. 

En effet, l'Association Américaine pour le Cœur a fortement abaissé le niveau de risque cardiaque à partir duquel elle recommande la prise de médicaments contre le cholestérol. 

Elle recommande désormais de donner des médicaments anti-cholestérol à toutes les personnes ayant un risque d'infarctus ou d'attaque cérébrale (AVC) supérieur à 7,5 % dans les 10 ans à venir, ainsi qu'aux personnes diabétiques, aux fumeurs et aux personnes ayant un taux élevé de cholestérol. 

Cela conduit mécaniquement à recommander ces médicaments à un nombre beaucoup plus important de personnes âgées. 

Ce nombre est même tellement important que Michael Miedema et son équipe se sont demandés combien d'Américains étaient désormais concernés. 

Ils notent dans leur étude :

« (…) la limite de 7,5 % de risque cardiovasculaire à partir de laquelle la recommandation de traitement a été définie est agressive, créant une recommandation presque universelle de traitement pour les individus âgés de 65 à 75 ans ». [3] (c'est nous qui soulignons)

L'étude a donc consisté à calculer le risque de décès par maladie cardiaque au cours des 10 ans à venir chez 6 000 citoyens blancs et noirs américains entre 66 ans et 90 ans. 

Et la conclusion de l'étude est éloquente : 

Si l'on suit les recommandations de l'Association Américaine pour le Cœur, plus de 97 % des personnes entre 66 et 75 ans tombent dans les catégories dites « à risque » et donc à recommandation de traitement. 

Ce nombre est tellement élevé qu'il en devient absurde, surtout lorsqu'on connaît les effets indésirables des statines, qui sont loin d'être négligeables [4]. 

C'est d'ailleurs exactement ce que soulignent les auteurs de l'étude, notant que 

« Les effets de ces nouvelles recommandations aux personnes âgées sont importantes car elles ont un risque élevé de maladie cardiovasculaire mais elles pourraient aussi souffrir des effets indésirables de l'usage de statines » [5] (c'est nous qui soulignons).

Selon nous, après lecture attentive de l'étude, il est clair que le Dr Michael Miedema et son équipe sont d'avis que lesrecommandations de traitement de l'Association Américaine pour le Cœur sont excessives

Ils n'ont pas du tout cherché à montrer que toutes les personnes âgées devaient prendre des statines ! 

D’autant plus qu’ils savent pertinemment que le mode de calcul de ce risque (7,5%) est non seulement très contestable (à la limite du ridicule pour un scientifique sensé) mais aussi très contesté, voire rejeté, par bon nombre d’experts, y compris américains [6]. 

Les médias interprètent l'étude à l'envers

Ironie du sort, les médias du monde entier se sont emparés de l'affaire pour proclamer qu'il était prouvé que quasiment 100 % des personnes âgées devaient prendre des statines (médicaments contre le cholestérol) ! 

C'est pourtant un contre-sens complet ! 

Le Dr Miedema avait pris soin de préciser à la presse qu'il n'y avait « aucune conclusion à tirer sur l'efficacité des statines sur les personnes âgées », suite à son étude [7]. 

Rien ne permet aujourd'hui d'affirmer que cette opération de communication est téléguidée par le lobby pharmaceutique. 

Toutefois, il est absolument clair que la manière dont l'information est traduite par les médias ne correspond pas aux conclusions logiques de l'étude ; et encore moins à l’interprétation que peuvent en faire des médecins praticiens responsables de leurs patients. 

Participez à notre effort de ré-information

Cette affaire montre à quel point l'information médicale est aujourd'hui manipulée à grande échelle. 

Quand il s'agit d'encourager la consommation non-réfléchie d'un médicament, avec à la clé une plus-value importante pour l'industrie pharmaceutique, beaucoup de médias oublient toute prudence. Les statines génèrent actuellement 25 milliards de dollars de chiffre d'affaires chaque année [8]. 

Il ne faut donc pas croire les gros titres qui affirment ou suggèrent que tous les seniors profiteraient des médicaments contre le cholestérol. 

C'est le message contraire qu'ont voulu faire passer ces chercheurs : lorsqu'on lit leur étude dans son intégralité, on comprend que leur avis est que les nouvelles recommandations de traitement par médicaments anti-cholestérol de l'Association Américaine pour le Cœur sont exagérées, car si on les suivait, cela conduirait à mettre quasiment toute la population sous statines. 

Merci de faire circuler ce message le plus largement possible

Transférez-le à toutes les personnes de votre entourage susceptibles d'être inquiètes des pseudo-résultats de cette étude, tels que communiqués par les médias

à votre santé, 

Dr Michel de Lorgerilcardiologue et auteur de « Cholestérol, Mensonges et Propagande » (Thierry Souccar Editions), 
avec 
Jean-Marc Dupuis, rédacteur de La Lettre Santé Nature Innovation


PS : Jean-Marc Dupuis fait régulièrement dans ses chroniques une veille de ré-information médicale. Si vous ne la recevez pas déjà, inscrivez-vous à La Lettre Santé Nature Innovation pour rester au courant des dernières avancées de la recherche scientifiques en santé naturelle, garanti sans conflit d’intérêt, sans concession et toujours prouvé scientifiquement. Cliquez ici pour vous inscrire GRATUITEMENT

****************************** 
Publicités : 

Sans effet secondaire : Un des plus graves problèmes de la médecine actuelle est que, par manque de temps, de formation, mais aussi pour des raisons légales, les médecins conventionnels ont tendance à ne PAS proposer à leurs patients des solutions naturelles, qui offrent pourtant de grands espoirs. 
On sait pourtant aujourd'hui que des composés naturels peuvent contribuer à soulager douleurs et maladies, sans danger ni effet secondaire, et pour un coût dérisoire quand on a la bonne information. Pour en savoir plus, cliquez ici

Redécouvrez les vertus oubliées des plantes médicinales. Infusions, teintures-mères, décoctions, cataplasmes et onguents, apprenez les secrets de la médecine par les plantes en vous rendant ici

Les pieds sur terre : Les pages santé des magazines féminins vous agacent ? Regardez-donc cette vidéo. Elle ne fait pas rêver comme les images de mannequins sur papier glacé mais je peux vous dire que les conseils que vous découvrirez sont efficaces. Rendez-vous ici pour en savoir plus

Mauvaise réputation : les hormones ont mauvaise presse. Elles sont pourtant des substances naturellement produites par l’organisme et indispensables au bon fonctionnement de votre corps, contrairement aux sucres, pesticides ou huiles trans. Apprenez-en plus grâce à l’un des tous meilleurs endocrinologues mondiaux dans cette vidéo (lien cliquable)

****************************** 

Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici

****************************** 

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante

****************************** 

Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici

****************************** 

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants : 

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn


****************************** 

Sources : 

[1] Eligibility for Statin Therapy According to New Cholesterol Guidelines and Prevalent Use of Medication to Lower Lipid Levels in an Older US Cohort 

[2] Drug Therapy for Cholesterol 

[3] « The 7,5 % CVD risk threshold is aggressive, creating a nearly universal recommendation for statin use in individuals aged 65 to 75 years ». 

[4] Statines et cholestérol: des effets indésirables à surveiller de près 

[5] « The effect of the new guidelines on older individuals is important because they are at high risk for CVD but also may be prone to the adverse effects of statin use ». 

[6] http://www.nytimes.com/2013/11/18/health/risk-calculator-for-cholesterol-appears-flawed.html?pagewanted=all&_r=0 

[7] Statins may Lower Risk of Heart Disease for Most Seniors: Study 

[8] Statins : the world market 2010-2015 

****************************** 

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). Pour toute question, merci d'adresser un message à contact@santenatureinnovation.com 



08/02/2015

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 90 autres membres