TheChoupi06

TheChoupi06

Mangez dans votre poubelle

Nos poubelles sont remplies de choses bonnes à manger. 

Souvent par ignorance, nous jetons des morceaux de viande, des « déchets » de légumes ou de fruits encore bons à manger et souvent riches en nutriments utiles

On estime que la moitié de la nourriture jetée par les restaurants et les ménages est encore bonne à être mangée [1] ! 

Le 7 mars 2015, à la Brasserie de Montbenon à Lausanne, le chef Eric Godot avait fait parler de lui en organisant un dîner de sensibilisation au gaspillage où il n’a cuisiné que de la nourriture périmée : velouté d’asperges, sorbet de poisson fumé… Les 170 convives sont ressortis conquis [2]. 

L’un des cuisiniers témoigne : « Je ne m’attendais pas à ça. Les asperges étaient dans un excellent état, avec parfois une seule abimée dans la botte ». 

Et le chef Eric Godot de conclure : « Ne jetez pas d’emblée. Sentez, touchez, goûtez. Faites confiance à vos sens et à votre bon sens. » 

Nous ne sommes pas aidés par les réglementations sanitaires qui imposent des dates de péremption hyper prudentes. 

Tant de produits prétendument périmés sur l’étiquette ont en fait conservé leur saveur et leurs qualités nutritives sans risquer d’intoxiquer qui que ce soit. C’est à se demander qui décide des critères de péremption. 

Mais j’ai en fait la réponse : ce sont des personnes qui cherchent avant tout… à éviter les ennuis. Pour éviter tout risque que quiconque leur reproche un jour d’avoir pris un risque, elles calculent des marges de prudence énormes, souvent 2 fois, 3 fois, 5 fois trop courtes. 

Il y a bactérie et bactérie

Il existe une grande différence entre les bactéries qui font pourrir et les bactéries pathogènes (qui vous rendent malade). 

Regardez le roquefort : il est couvert de moisissures vertes et malodorantes, et pourtant il est comestible. 

À l’inverse, la listériose (qui peut vous contaminer par le fromage au lait cru) est invisible et ne dégage aucune odeur [3]. 

Comme les apparences sont trompeuses, les scientifiques ont mis au point des instruments précis pour déterminer si les aliments sont encore comestibles. Mais ce n’est pas demain que le grand-public y aura accès. C’est pourquoi j’ai décidé de vous livrer mes trucs pour ne pas gaspiller et pour recycler vos « déchets » précieux en bons petits plats

Lait caillé

Le lait caillé est désagréable au goût mais il peut être utilisé pour des gâteaux. L’avantage pour les crêpes, c’est que vous n’êtes plus obligé de laisser reposer la pâte. 

Dans une recette de gâteau vous pouvez aussi remplacer le lait par un yaourt périmé

Avec du lait caillé, vous pouvez aussi faire du fromage blanc en le passant dans un linge fin, puis essorer jusqu’à ce que ça ne goutte plus. Après, vous pouvez le saler ou le sucrer à votre convenance. 

Cela paraît « dégoûtant » ; ça ne l’est pas. C’est exactement comme ça qu’est fabriqué le fromage blanc depuis la nuit des temps, y compris celui qu’on vous vend dans des emballages en plastique multicolore dans les supermarchés… 

Rattraper du beurre rance

Pour absorber le goût désagréable du beurre rance, on conseille souvent d’y planter des bâtonnets de carotte crue (épluchée). 

Légumes à feuilles vertes

Si votre salade, vos épinards frais ou votre roquette vous paraissent « limite », ajoutez-les dans un potage de légumes ou dans un smoothie vert. 

Essayez par exemple le smoothie avocat, épinards et pomme. 

Et tant que vous y êtes, mettez-y aussi la banane devenue noire qui traîne dans votre panier de fruits ;-) 

Autre astuce pour la salade verte flétrie : laissez-la tremper dans de l'eau chaude pendant un quart d'heure, puis passez-la sous de l'eau très froide. Grâce au choc thermique, elle retrouve ses couleurs et son croquant. Infaillible. 

Des conserves pour sauver des haricots ou des concombres

Si vous ne pensez pas pouvoir manger à temps vos concombres ou vos haricots, préparez-les en saumure. 

Il suffit de les découper et de les peser pour calculer la quantité de sel nécessaire : vous avez besoin de 5 % de sel (donc pour 100 g de concombre, 5 g de sel). Mélangez le sel à de l’eau filtrée pour le dissoudre. Mettez les légumes dans de grands bocaux refermables. Couvrez d’eau salée, refermez et laissez reposer à température ambiante au moins trois semaines. 

Vous pouvez aussi faire une saumure avec des œufs durs proches de leur date de péremption. 

Feuilles de blettes

La plupart des recettes de blettes indiquent de n’utiliser que la tige (la « côte ») et de jeter les feuilles. En réalité, les feuilles sont tout à fait comestibles et je les trouve même pour ma part encore meilleures, car plus douces et fondantes. Vous pouvez les préparer au jus, à la béchamel, et en fait dans toutes les recettes exactement comme des épinards. 

Vert de poireau

N’écoutez pas ceux qui vous disent de jeter le vert du poireau. Il est délicieux et riche en chlorophylle. 

Il est vrai qu’il est plus filandreux que le blanc, mais si vous le coupez en fines lamelles, ce désagrément disparaît, surtout dans un potage que vous aurez passé au mixer. 

Remplacer les épinards par des fanes de betterave rouge

La betterave rouge est une racine à partir de laquelle poussent de longues tiges rouges feuillues. 

Cette verdure est riche en fer et en fibres [1]. Ces fibres freinent l’absorption du sucre par le corps. Ainsi l’énergie vous est fournie de façon plus progressive. 

Plutôt que de jeter cette verdure, prenez soin de la laver pour enlever le sable, la terre et les insectes. Puis hachez les tiges en petits morceaux pour couper les fibres (elles deviennent alors plus faciles à manger). 

Les fanes de betteraves se cuisinent comme les épinards – de préférence à la vapeur. Vous pouvez les déguster avec un peu d’ail et d’huile d’olive. Leur goût est plus sucré et moins astringent que celui des épinards. 

L’inimitable soupe de fanes de radis

La verdure sur le radis (tiges et feuilles) finit facilement à la poubelle. 

Pourtant ces fanes de radis sont riches en acide folique et en potassium. Elles contiennent six fois plus de vitamine C que le radis lui-même. On trouve aussi des traces de molybdène, un minéral utilisé à petite dose par quatre enzymes de votre corps (sulfite oxydase, xanthine oxydase, aldéhyde oxydase, mARC) [4]. 

Mais les fanes de radis ont surtout une saveur subtile, vraiment à part, proche de la noisette. Elles s’accommodent parfaitement en salade ou en soupe. Si possible, achetez les radis avec toute leur verdure (les tiges et les feuilles). 

Faites revenir un oignon puis ajoutez les fanes de radis, une courgette (ou une pomme de terre) et couvrez d’eau. Salez, poivrez et ajoutez du bouillon à votre convenance. Après vingt minutes de cuisson, mixez le tout à l’aide d’un mixeur-plongeur. Saupoudrez de persil. 

Pistou de fanes de carottes

Vous pouvez répéter la même recette de soupe avec des fanes de carottes cette fois-ci. 

Les feuilles de carottes sont riches en potassium, ce qui peut leur donner un goût un peu amer. Comme toutes les feuilles vertes, elles sont riches en chlorophylle et donc en magnésium. Le magnésium est intéressant pour rééquilibrer la pression sanguine [5]. 

Attention, comme pour toutes les parties aériennes rarement consommées, il convient d’acheterbio pour éviter les pesticides ! 

Toutes les fanes sont bonnes à faire du pistou (pesto en italien). On connaît surtout le pistou à la génoise (pesto alla genovese) – du basilic, de l’ail, des pignons de pin et du parmesan hachés finement puis mélangés à de l’huile d’olive. 

Mais il existe bien des variations du pistou. Par exemple, on peut remplacer le basilic et les pignons de pin par des fanes de carottes et des noix de Grenoble. 

Tige de brocoli

Le brocoli est l’un des meilleurs légumes pour la santé. Quand on pense au brocoli, on pense à son feuillage qui le fait ressembler à un arbre miniature. Mais peu de gens mangent sa tige épaisse et dure. 

Pourtant, elle peut tout à fait se fondre dans une soupe. Coupez-la en petits dés pour accélérer la cuisson. 

Queues de cerises

Les queues de cerises se vendent au prix de l’or en herboristerie. Les tisanes de queues de cerises sont très efficaces comme diurétique. 

Comptez au moins 100 euros le kilo pour de l’infusion aux queues de cerises [6]. 

Et pourtant, la plupart de nous jetons à la poubelle ce trésor sans aucune arrière-pensée ! Quel dommage. Il suffit de les faire sécher sur un plateau puis de les mettre dans un sac en papier. Durant l’hiver, vous boirez deux ou trois fois de la tisane de queues de cerise pour nettoyer votre foie et vos reins. 

Ne jetez plus vos noyaux d’avocat

Le noyau d’avocat peut être séché puis râpé et être ajouté à des sauces, des vinaigrettes ou des jus maison. 

Il a un goût amer, mais c’est à mettre en regard de ses multiples bienfaits : 

  1. Il contient 70 % des antioxydants de l’avocat. Il rajeunit votre corps et renforce votre système immunitaire 

  2. Très riche en fibres solubles, ce qui permet de freiner l’absorption du sucre (moins de risque de surpoids et de diabète) 

  3. On l’utilise en Amérique du sud pour traiter les problèmes d’intestin, en particulier la dysenterie (diarrhées sanguinolentes, crampes abdominales…) [7].  

 

Tout se transforme

« Vous pouvez utiliser les épluchures de carottes en tagliatelles, les fanes en pistou avec de l’ail et piment… 

Les épluchures de pommes de terre en chips, etc. 

Tout se transforme. » 

Chantal 

Tourte aux blettes

« Je vais juste signaler un des meilleurs gâteaux du monde : la tourte aux blettes. Ce sont bien les feuilles qui sont utilisées, c’est là le secret du goût fantastique… 

Bon appétit, » 

Leroux 

Ce à quoi Audrey a répondu : 

« Merci pour cette idée formidable de dessert niçois ! Je me suis lancée dans cette recette en appréhendant le résultat et cette tourte est simplement délicieuse ! 

Voici la recette. N’oubliez surtout pas de les laisser tremper une fois ciselées ! Sinon, ça ne marche pas. 

L’essayer c’est l’adopter ! » 

Autres idées pour les blettes

« J’utilise les feuilles de blettes pour faire de merveilleuses omelettes aux herbes. » 

Gigi 

« J’utilise toujours le vert des blettes soit mélangé à une purée, soit en tarte (mélangée à de l’oseille, des oignons), soit en beignets… 

Merci encore, » 

Lehujeur 

Des idées à la pelle

« Concernant cet article sur le gaspillage alimentaire, je le trouve d’une formidable droiture et d’un bon sens rare – qualité qui se perd. 

Mes astuces de recyclage des « déchets » alimentaires : 

  • Epluchures de légumes : Je fais sécher les épluchures des légumes (bio). Ensuite je peux les hacher et les intégrer à du sel pour le parfumer. Ou alors les ajouter à un met dans le but de le relever. 

  • Déchets de viande : Je réutilise aussi les déchets de viande. Je les réserve au frigo puis je les mets dans une grosse boule à thé pour les »infuser » dans mes soupes. Le goût s’en trouve considérablement enrichi. 

  • Fruits trop mûrs : Les fruits trop mûrs finissent immanquablement en bouillie pour mon bébé ou en compote pour mon homme et moi. 

  • Pépins de courge : Quand j’achète une courge, je prends le temps de m’occuper de ses pépins. Je les réduis en purée à tartiner sur des biscottes/du pain. Ou alors je les intègre encore frais à une sauce et je fais sécher le reste, que j’ajoute peu à peu au müesli du matin. 

  • Pelure d’orange : Quand aux agrumes, j’en épluche encore une fois les pelures de manière à obtenir de longues bandelettes et de n’en garder que la partie colorée. Je les fais alors sécher (pour parfumer mes thés et infusions, aromatiser du sel ou du sucre) ou je les mets à tremper dans du sirop/de l’alcool, puis je les enrobe de chocolat fondu au bain-marie et en fais des friandises. 

 

Tige de brocoli

« Bonjour, 

J’ai beaucoup aimé votre article et y ai retrouvé certaines pratiques héritées de ma maman, que je partage à mes enfants à mon tour… 

Pour la tige du brocoli, je l’épluche et la mange crue, coupée en lamelles ou en dés : c’est délicieux, tendre et croquant à la fois avec ce petit goût de cœur de laitue fraîche, un peu sucré. 

Merci à vous, » 

Paule 

« Merci pour ce rappel pour éviter le gaspillage. 

Le cœur de brocoli se mange comme les asperges, épluché avec un économe et cuit à la vapeur. Un délice. » 

Isabelle K. 

Nourrir les oiseaux

« Je fais tout comme vous ! 

Tous les restants de viandes, fromages, riz, pâtes et pains, je les mets sur une assiette au milieu du jardin et les corneilles, les pies et même les chats se régalent. 

Aider les oiseaux nous fait grand plaisir et en plus on a le spectacle parfois comique de leurs bombances. 

Mettez un œuf cru avec sa coquille au milieu de la pelouse et attendez. Vous verrez ! » 

Marie 

Précision sur le noyau d’avocat

« Petite précision : il faut faire sécher le noyau d’avocat 1 jour ou 2 et lui ôter la fine pellicule qui le recouvre. Ensuite, on le râpe et on fait sécher la poudre au soleil ou au four (30 minutes à 80°). 

Et voici une soupe concoctée avec les côtes du chou-fleur. » 

Fab 

Que faire avec les légumes dont on a tiré le jus ?

« Je fais des jus avec un extracteur à jus ; les déchets qui en sortent, je les ajoute aux légumes pour faire la soupe. Ou bien, selon le légume, j’ajoute un œuf battu et je fais cuire en galettes. 

Faut récupérer un maximum. » 

Elisabeth 

« Si je fais du jus de betteraves, je récupère les peaux broyées pour mettre dans les gâteaux ; autrement je mets peaux et pulpes dans mes smoothies. » 

Grenais 

Œufs de Pâques

« Pour colorer les œufs durs en jaune, il suffit d’ajouter des pelures d’oignons dans la casserole pendant la cuisson. «  

Sylvane 

Saucisson périmé

« J’adore ce genre d’article moi aussi ! Et surtout les commentaires ! J’y ai trouvé de nouvelles recettes ! 

[…] 

A propos de produits périmés, je vais vous raconter ce qui m’est arrivé il y a 3 semaines. 

Je faisais des courses à Auchan et j’avais pris un saucisson bio périmé de 3 jours qui avait une réduction de 30 %, mais qui n’aurait pas dû être en rayon puisque périmé. 

A la caisse, je marchande avec la caissière pour l’acheter quand même… Refus… 

OK, bon alors, vous me le donnez ! Pas le droit non plus…. 

Alors, vous allez le jeter ? Ben, oui… 

Là, je n’étais pas contente du tout ! J’ai vraiment joué les enquiquineuses ! 

Du coup, elle appelle sa chef… Après moultes négociations, elle accepte de me le vendre avec 90 % de réduction !! 

J’ai encore un morceau de ce délicieux saucisson bio au poivre vert qui a 3 semaines de plus et qui n’est toujours pas « périmé » !! 

Dans ma famille, autrefois, quand on tuait le cochon et que mes grands parents ramenaient des saucissons il n’y avait pas de dates de péremption !! on les laissait sécher et on les mangeait petit à petit. 

Il est clair que les dates de péremption sont beaucoup trop courtes. Je pense que les fabricants ont tellement peur d’avoir des procès si quelqu’un tombait malade qu’ils avancent les dates. » 

Sylvie D. 

Un grand merci pour tous ces conseils ! 

Faites votre expérience et tenez-moi au courant de vos nouvelles trouvailles (vous pouvez continuer à laisser des commentaires ici). 

De mon côté, je vais réfléchir à d’autres astuces pour recycler. 

Bien à vous, 

Eric Müller 



Publicités
 : 

Attention danger : Vous avez au moins 3 chances sur 5 de mourir d’une « maladie du mode de vie » liée à l’alimentation, au manque d’activité ou au tabagisme. C’est le constat alarmant d’une étude de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Mais vous avez aussi 80 % de chances d’éviter ces maladies voire de les guérir en adoptant certains réflexes simples et peut-être inconnus de votre médecin. Découvrez-les sans attendre dans cette vidéo

Résistance : Libérez-vous des lobbies agro-alimentaires et pharmaceutiques grâce àAlternatif Bien-Être, le journal de référence de la santé naturelle, à découvrir dans cette vidéo (lien cliquable)

Découverte : Il aura fallu trois générations de médecins – chercheurs pour que ces traitements révolutionnaires vous soient enfin accessibles. Pour en savoir plus, rendez-vous ici



Pour être sûr de bien recevoir la lettre Néo-nutrition sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante



Cette lettre vous a plu ? Pour recevoir nos prochaines lettres Néo-nutrition directement dans votre boite électronique, rendez-vous ici – inscription gratuite



Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici




Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants : 

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn





Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L'éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Néo-nutrition est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). 
Pour toute question, rendez-vous ici

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France 

 



Publicités
 : 

Prévention : Il y a 12 ans déjà que des lecteurs bien informés ont été sensibilisés sur les risques réels de la pilule contraceptive, 5 ans qu’ils savent le danger des médicaments anti-cholestérol (statines). Ils en connaissent aussi les alternatives naturelles, efficaces et validées scientifiquement. Découvrez vous aussi le journal de référence de la santé naturelle depuis plus de 30 ans en vous rendant ici

Nutrithérapie : Savez-vous que le curcuma empêche les cellules cancéreuses de proliférer ? Qu'il faut l'associer à de l'huile pour l'assimiler ? Découvrez les Dossiers de Santé & Nutrition dans cette vidéo

Secrets de jeunesse pour une vieillesse heureuse : La médecine anti-âge fait actuellement des progrès étonnants. Vous pouvez en bénéficier en suivant les conseils du Docteur Hertoghe, président de l'Association Mondiale de Médecine Anti-âge. Rendez-vous ici



Pour être sûr de bien recevoir la lettre Néo-nutrition sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante



Cette lettre vous a plu ? Pour recevoir nos prochaines lettres Néo-nutrition directement dans votre boite électronique, rendez-vous ici – inscription gratuite



Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici




Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants : 

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn

 


Sources : 
[1] How to Tell When Leftovers Go Bad 

[2] Quand des aliments invendables ravissent les gastronomes 

[3] La Listeria et la listériose 

[4] Micronutrient Information Center 

[5] Uses for Carrot Tops 

[6] INFUSIONS MÉDIFLOR QUEUES DE CERISE 24 SACHETS 

[7] Stop Throwing Away Avocado Seeds: They’re Potent Cancer Fighters 




Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L'éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie. 

Néo-nutrition est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). 
Pour toute question, rendez-vous ici

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France 



14/05/2016

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 95 autres membres