TheChoupi06

TheChoupi06

Migraines et mal de crâne : les vraies solutions

Cher(e) ami(e) de la Santé, 

Si vous avez régulièrement des migraines ou maux de tête, il y a 95 % de chances que le problème vienne… de ce que vous mettez dans votre assiette ! 

Voyez plutôt le témoignage hallucinant que m’a envoyé spontanément Patsy : 

J’ai 57 ans. Depuis toute petite j’ai eu des problèmes de santé d’abord de l’eczéma puis de gros problèmes de digestion et des maux de tête, des migraines terribles, je suis allée dans une clinique spécialisée pour rechercher l’origine de ces migraines et on m’a fait des électro-encéphalogrammes mais le médecin n’a rien trouvé. Il m’a prescrit du Cafergot, un antidouleur assez puissant qui me soulageait mais ne réglait pas le problème jusqu’au jour où j’ai dû me rendre en urgence chez le médecin car en plus d’une douleur qui ressemblait à une crampe en une minute mes mollets étaient devenus noirs, le médecin m’a dit qu’il s’agissait d’un manque d’oxygénation des tissus et m’a conseillé d’arrêter tout de suite le médicament malgré le fait que, sur la notice, il était conseillé une diminution progressive des doses avant l’arrêt. 

Les migraines continuaient et étaient de plus en plus fortes, les problèmes de digestion également (aérophagie monstrueuse qui m’empêchait même de dormir). Puis ont commencé les douleurs cervicales, on m’a diagnostiqué une névralgie d’Arnold, j’ai fait de l’acupuncture et des séances d’ostéopathie mais sans succès, les douleurs étaient de plus en plus fortes et quotidiennes jusqu’au jour où en lisant un forum sur les névralgies d’Arnold, j’ai lu un témoignage d’un homme à qui son ostéopathe avait conseillé d’arrêter tous les produits laitiers et qui déclarait que très vite les douleurs avaient complètement disparues. Comme les douleurs devenaient insupportables au point que j’ai eu quelques fois envie d’en finir, j’ai décidé d’essayer. 

J’avais toujours consommé beaucoup de produits laitiers et je n’avais jamais soupçonné que cela pouvait être nocif, vu que depuis toujours on nous en vante les bienfaits partout, j’avais l’impression de manger sainement. J’ai donc arrêté et très vite les douleurs ont disparu, avec quelques rechutes. Par exemple j’ai mangé quelques rondelles de saucissons et les douleurs sont réapparues, il y avait du lactose dans ce produit-là aussi, j’ai donc dû lire toutes les étiquettes des produits que je consommais et éliminer pas mal de chose de mon alimentation mais quel soulagement, quel bonheur de ne plus souffrir. 

Il y a 4 ans maintenant que j’ai arrêté et même les douleurs articulaires que je ressentais au niveau des doigts et des poignets et que j’attribuais à l’usure due à l’âge ont disparues ! La vie est belle sans douleur ! 

C’est une histoire qui se finit bien ! 

Malheureusement, en finir avec les maux de tête n’est pas toujours aussi « simple » que d’arrêter les produits laitiers. 

Dans le cas de Dominique S, trouver la véritable cause de ses migraines a été beaucoup plus difficile : 

Souffrant de terribles migraines depuis 10 ans j’ai d’abord épuisé la pharmacopée, de médecin en médecin, sans aucun résultat et jusqu’à l’intoxication médicamenteuse. Quand j’ai su que la cause pouvait être alimentaire, j’ai fait faire des tests sanguins auprès du laboratoire Barbier. C’est très cher mais j’ai appris que j’avais une intolérance modérée aux céréales à gluten et aux produits laitiers de la vache, et plus marquée à la banane. 

J’ai tout supprimé, et mes migraines ont bien diminué de fréquence et d’intensité, mais j’en avais toujours. Par tâtonnements (à mes dépens) j’ai fini par découvrir que j’avais aussi une intolérance sévère à la tyramineJ’ai supprimé les aliments et boissons qui en contiennent et depuis je revis littéralement. Il reste plein de bonnes choses à manger et à boire, on apprend à cuisiner autrement, et on mange de bon cœur sans avoir peur de le payer très cher ! 

Il est regrettable qu’aucun de ces médecins si prompts à me prescrire des traitements lourds, dangereux et inutiles n’ait été au courant qu’une simple prise de sang pouvait me redonner le goût de vivre… (Dominique S) 

Voyez comme le résultat a été spectaculaire, à nouveau ! 

En finir avec les maux de tête, sans médicament

Comme Patsy et Dominique, vous pouvez vous aussi en finir définitivement avec les migraines et/ou maux de tête. 

Mais comme souvent, il ne faut pas compter sur les médicaments pour cela. 

La douleur est un « appel à l’aide » : votre corps est en train de vous dire que quelque chose ne « tourne pas rond ». 

Prendre un médicament, c’est comme enfoncer un chiffon dans la bouche de quelqu’un qui souffre : c’est efficace pour l’empêcher de crier, mais cela ne règle pas le problème de fond. 

En plus, vous vous exposez à leurs effets secondaires : le paracétamol risque d’endommager votre foie, et l’aspirine fait des trous dans votre estomac, par exemple. 

Une recherche récente a même montré que plusieurs classes de médicaments « anti-douleur » finissaient par… causer des maux de tête ! 

L’étude a été réalisée sur 139 patients qui consommaient des anti-douleurs tous les jours depuis 6 ans ou plus… et il leur a suffi de les arrêter pour que leurs céphalées (maux de tête) soient stoppées ou réduites de façon spectaculaire ! [1] 

Quant aux puissants « triptans » contre la migraine, ils peuvent être très efficaces pour vous soulager sur le moment, mais ils ont un terrible défaut : 

Si vous commencez à en prendre régulièrement, ils risquent fortement de vous causer des migraines à répétition ! 

Cela s’appelle les « céphalées de rebond ». Selon Dr Josh Turknett, neurologue et grand spécialiste de la migraine : 

« L’utilisation continuelle d’antimigraineux crée un cercle vicieux où le médicament soulage temporairement le mal de tête tout en contribuant à la récidive de la migraine dès l’arrêt de son effet. Ce cycle peut être sans fin. J’ai connu des patients qui ont eu mal à la tête tous les jours pendant des années à cause de cela. La seule façon d’interrompre ce cercle vicieux consiste à cesser de prendre le médicament concerné, solution qui pourrait sembler paradoxale et cruelle. » [2] 

La vraie solution de long terme est donc de trouver ce qui cloche… et comme souvent, cela passe en priorité par l’alimentation. 

J’ai donc listé pour vous tous les « déclencheurs » nutritionnels possibles des migraines ou maux de tête… et il y en a beaucoup ! 

Cause possible numéro 1 : une carence en magnésium

Manquer de magnésium est une des causes les plus fréquentes des maux de tête et migraines [3]... et prendre du magnésium est un des moyens les plus simples de les éviter ! 

Plusieurs études réalisées en double aveugle contre placebo ont montré que le magnésium était très efficace non seulement pour éloigner les migraines [4] mais aussi pour réduire la douleur pendant la migraine. [5] 

Si vous êtes sujet à des maux de tête ou migraines, prenez donc 600 milligrammes de magnésium chaque jour pendant 3 ou 4 mois (cela prend un peu de temps à faire effet). 

Privilégiez les formes les mieux absorbées (citrate, bisglycinate, glycérophosphate) plutôt que celles qui vous obligent à vous précipiter aux toilettes (oxyde, hydroxyde, sulfate…). 

Notez aussi que le magnésium chasse l’anxiété et améliore la qualité de votre sommeil – une bonne chose quand on sait que le stress et l’insomnie sont deux « déclencheurs » bien connus des maux de tête ! 

Cause possible numéro 2 : le sel

On le sait, trop de sel est très mauvais pour votre santé : cela peut augmenter votre tension, endommager vos reins ou aggraver une maladie auto-immune. 

Mais saviez-vous que l’excès de sel pouvait aussi causer des maux de tête ? 

C’est ce qu’a prouvé une étude récente [6] sur des participants ayant suivi un régime pauvre en sel (4 grammes par jour) ou moyennement riche en sel (8 grammes par jour). 

Résultat : ceux qui suivaient le régime contenant plus de sel avaient 30 % de maux de tête en plus, indépendamment des effets du sel sur leur tension artérielle (je le précise parce qu’une tension trop élevée peut aussi causer des maux de tête !). 

Faites-donc attention aux aliments très riches en sel : pain, fromage, sauce soja… et fuyez bien sûr les plats préparés, toujours ultra-salés. 

Cause possible numéro 3 : le sucre - les montagnes russes de la glycémie

Les migraineux le savent bien : ils ont de gros risques de souffrir d’une attaque de migraine quand ils « sautent un repas ». 

Mais ce n’est pas le « jeûne » qui est en cause ! 

C’est la chute brutale du sucre dans le sang qui est le vrai problème. 

Et savez-vous ce qui provoque une chute brutale du sucre dans le sang ? Manger des aliments trop sucrés, à « indice glycémique élevé » ! 

Cela peut paraître paradoxal, mais c’est parfaitement logique : les aliments à sucre « rapide » augmentent brutalement votre sucre sanguin, ce qui force votre pancréas à réagir tout aussi brutalement pour le faire baisser… et vous vous retrouvez rapidement en hypoglycémie ! 

Vous voyez le cercle vicieux ? La chute du sucre sanguin donne faim subitement… et peut provoquer une migraine. Pour « compenser », le migraineux se jette sur un aliment très sucré… et ne fait qu’aggraver la situation ! 

Si vous êtes sujet à des migraines, même les fruits dégustés « à jeun » peuvent provoquer une mauvaise réaction, surtout s’ils sont assez sucrés comme les bananes ou les raisins. 

Et je ne parle bien sûr pas ici des « mauvais aliments » à indice glycémique élevé qu’il faut éviter de toute façon, même si vous n’avez jamais de maux de tête : pain (blanc ou complet), pommes de terre, riz blanc, pâtes, etc. 

Contre des migraines récalcitrantes, il est parfois nécessaire d’arrêter totalement les féculents et les fruits les plus sucrés pendant quelques semaines [7]… mais quelle délivrance à l’arrivée ! 

Cause possible numéro 4 : le lait (et le calcium !)

Il ne fait aucun doute que l’intolérance au lactose peut provoquer de graves maux de tête. 

Vous l’avez vu avec l’exemple spectaculaire de Patsy, mais des chercheurs de l’Université de Cardiff en ont apporté récemment une preuve magistrale : ils ont demandé à des patients intolérants au lactose d’ingérer 50 grammes de lactose (c’est cruel, je sais)… et 86 % d’entre eux ont eu mal à la tête ! [8]  

Et rappelez-vous que l’intolérance au lactose concerne plus de 40 % des Français, ce n’est pas rien ! 

La bonne nouvelle, si vous êtes dans ce cas, c’est qu’il vous suffira de supprimer totalement les produits laitiers pour vous sentir beaucoup mieux ! 

Mais attention : même si vous digérez bien le lactose, soyez prudent avec le lait. 

Car une autre cause de mal de tête peu connue est… l’excès de calcium ! 

On sait de longue date que trop de calcium peut rigidifier vos artères et déclencher des crises cardiaques. 

Mais cela peut provoquer aussi des maux de tête ! La meilleure preuve, c’est que de nombreux médicaments contre les maux de tête agissent en bloquant l’entrée du calcium dans les cellules ! 

Oubliez donc définitivement les fameux « trois produits laitiers par jour » et réduisez au maximum votre consommation de lait, vous ferez le plus grand bien à votre crâne et à votre cœur. 

Cause possible numéro 5 : le gluten

Ceux qui ne supportent pas le gluten souffrent généralement de gros problèmes digestifs. 

Mais parfois, le gluten cause uniquement… de violents maux de crâne ! [9] 

Si vous souffrez de migraines à répétition, cela vaut donc vraiment le coup de faire l’essai de vous passer totalement de gluten pendant plusieurs semaines. 

Je sais qu’il n’est pas facile de dire adieu aux pains, pâtes et gâteaux réalisés à partir de farine de blé, d’épeautre, d’orge, ou de seigle (toutes ces céréales contiennent du gluten). 

Mais pour vous donner du courage, dites-vous que vous ferez un bien immense à votre santé ! 

De toute façon, que vous soyez « sensible » ou non au gluten, c’est une protéine qu’il vaut mieux éviter. 

Une étude toute récente a encore montré que le gluten fragilisait dangereusement la paroi de votre intestin… ce qui peut conduire à laisser passer dans votre sang des bactéries et fragments de protéines qui n’ont rien à y faire… ce qui qui affole votre système immunitaire [10]… et peut déclencher des symptômes douloureux ou inflammatoires partout dans votre corps ! 

C’est la raison pour laquelle il suffit parfois d’arrêter le gluten pour guérir son eczéma, sa fatigue chronique, sa dépression… et ses maux de tête ! 

Cause possible numéro 6 : les restaurants chinois (et le coca light)

Ce n’est pas l’alimentation chinoise qui est en cause… mais le glutamate ajouté qu’elle contient bien souvent. 

Le problème du glutamate monosodique (MSG) est qu’il prend la place de certains neurotransmetteurs précieux de votre cerveau et détériore vos neurones. 

Chez ceux qui y sont sensibles, le MSG peut causer de nombreux symptômes (nausées, bouffées de chaleur…) en plus des maux de tête. Des médecins ont même appelé cela le « syndrome du restaurant chinois » ! 

Mais attention : le MSG ne se trouve pas seulement dans les restaurants chinois. Comme il donne du « goût » aux aliments, il est très apprécié des industriels qui en rajoutent dans beaucoup de plats préparés ! 

On le retrouve sous les codes E621 à E625, alors regardez bien les étiquettes, surtout dans les soupes et les sauces ! 

Notez enfin que le Coca light est aussi à éviter si vous avez des maux de tête… parce que l’aspartame qu’il contient se convertit dans votre corps… en glutamate ! 

Cause possible numéro 7 : le café

Le café est un paradoxe à lui tout seul. 

Figurez-vous que de nombreux médicaments anti-migraineux contiennent de la caféine. C’est à peu près logique car la caféine est efficace pour contrerune migraine, au moment où elle s’abat sur vous. 

Mais boire du café régulièrement peut aussi être une cause de migraine ou de maux de tête ! 

C’est généralement le cas lorsque la caféine est prise en deuxième partie de journée, plutôt que le matin, où elle est mieux tolérée. 

Et le problème se pose aussi quand vous arrêtez le café. 

Dans mon cas, ce fut évident : à l’époque où je buvais du café 5 jours sur 7 pour booster mes performances au travail, j’avais souvent mal à la tête le week-end – mon corps était en manque ! 

Cause possible numéro 8 : certains déclencheurs alimentaires

Parmi les « déclencheurs » bien connus de maux de tête ou migraines, il y a bien sûr l’alcool – c’est la fameuse « gueule de bois » en cas d’excès. 

Mais ce peut être également les sulfites contenus dans votre vin, si vous y êtes sensible. 

Autre suspect classique : la charcuterie, et tout particulièrement les nitrites qu’elle contient. [11] 

Parmi les autres « déclencheurs » possibles de migraine, on trouve les fromages (qui contiennent beaucoup de tyramine), le chocolat, mais aussi des aliments par ailleurs excellents pour la santé comme les agrumes, les légumineuses et les fruits à coque

Comme on ne peut pas tout supprimer d’un coup, je vous invite vraiment à faire un test de dépistage des intolérances alimentaires si aucune des 7 premières solutions citées n’a suffi à vous débarrasser de vos migraines à répétition. 

Derniers conseils pour la route

Voilà, vous connaissez maintenant la plupart des causes alimentaires des migraines et maux de tête ! (vous aurez remarqué que je n’ai pas distingué les migraines des maux de tête : même s’ils n’ont rien à voir en termes de « ressenti », ils ont des causes très similaires). 

Une dernière chose : pensez bien à vérifier votre taux de fer et de vitamine D dans le sang, car des carences peuvent aussi provoquer des maux de tête. [12] 

Et enfin, n’oubliez pas de faire du sport 

Dans une étude publiée dans la revue Cephalalgia, le sport s’est montré aussi efficace qu’un médicament (topiramate) pour prévenir les migraines… sans effet secondaire, si ce n’est de vous rendre en meilleure santé ! 

Alors prenez-soin de vous, de vos neurones, et bonne santé ! 

Xavier Bazin 




Cette lettre vous a plu ? Partagez-la ! 

N'hésitez pas à transférer cette lettre à vos proches. Je vous invite aussi à la partager sur Facebook et les réseaux sociaux : 

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Google + 


Vous n'êtes pas abonné ? Inscrivez-vous ! 

Pour vous abonner gratuitement à La Lettre Santé Corps Esprit, merci de vous rendre sur cette page. 


Vous avez un commentaire ? Réagissez ! 

Pour poster un commentaire, merci de vous rendre 
sur cette page

 




Sources : 

[1] Analgesic-induced chronic headache: long-term results of withdrawal therapy, HC. Diener et all, NCBI, 1989 

[2] Dr Josh Turknett, En finir avec la migraine, Thierry Souccar editions, 2016 

[3] Serum concentration of magnesium as an independent risk factor in migraine attacks: a matched case-control study and review of the literature, F. Assarzadegan et all, NCBI, spetembre 2016 

[4] Prophylaxis of migraine with oral magnesium: results from a prospective, multi-center, placebo-controlled and double-blind randomized study, A. Peikert et all, NCBI, 1996 

[5] Comparison of therapeutic effects of magnesium sulfate vs. dexamethasone/metoclopramide on alleviating acute migraine headache, A. Sharhrami et all, NCBI, janvier 2015 

[6] Effects of dietary sodium and the DASH diet on the occurrence of headaches: results from randomised multicentre DASH-Sodium clinical trial, M. Amer et all, BMJ Journals, 2014 

[7] Dr Josh Turknett, En finir avec la migraine, Thierry Souccar editions, 2016 

[8] Des chercheurs de l’Université de Cardiff ont fait le test : après avoir ingéré 50 g de lactose, 86 % des patients intolérants au lactose ont eu des maux de tête ! 

[9] Headache and CNS white matter abnormalities associated with gluten sensitivity, M. Hadjivassiliou et all, NCBI, 2001 

[10] Intestinal cell damage and systemic immune activation in individuals reporting sensitivity to wheat in the absence of coeliac disease, M. Uhde et all, BMJ Journals, juillet 2016 

[11] Migraines Are Correlated with Higher Levels of Nitrate-, Nitrite-, and Nitric Oxide-Reducing Oral Microbes in the American Gut Project Cohort, A. Gonzalez et all, The American society for microbiology, 2016 

[12] Low serum 25-hydroxyvitamin D is associated with higher risk of frequent headache in middle-aged and older men, JK. Virtanen et all, Scientific reports, octobre 2016 




Si vous n'êtes pas déjà inscrit pour recevoir La Lettre Santé Corps Esprit, vous pouvez vous inscrire en cliquant sur ce lien. 

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Corps Esprit à chaque envoi, et éviter qu'elle ne se perde dans votre boîte e-mail, merci de bien vouloir visiter la page suivante. 


01/07/2017

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 90 autres membres