TheChoupi06

TheChoupi06

Ne jetez plus ce super aliment à la poubelle

Personne ne veut manger des déchets. « Manger des abats, c’est pas glamour », dirait la nouvelle génération. 


C’est ainsi que l’os à moelle et les autres abats sont largement tombés dans l’oubli. 

La preuve, c’est qu’il est pratiquement impossible d’en trouver au supermarché. 

Votre boucher sera bien content que vous le débarrassiez des os à moelle qui s’accumulent dans son arrière-boutique. Et s’il vous fait payer, ce sera symbolique : de quoi couvrir ses charges et son temps pour découper les os. 

Je vais vous dire une chose : profitez-en ! 

Conseil pour manger sain sans vous ruiner

Alors que les aliments de qualité sont devenus hors de prix, l’os à moelle est le dernier produit qui vous permet de manger sainement sans dépenser trop. 

Il me semble en effet que le prix de l’os à moelle est nettement sous-évalué. J’attribue ça à un manque d’information du public. Et puis, beaucoup associent l’os à moelle au scandale de la vache folle, il y a 20 ans. 

Malgré ce désintérêt général, une équipe de chercheurs américains a pris la peine d’inspecter de la moelle osseuse au microscope… 

La moelle sert à fabriquer des cellules sanguines

Ils ont observé que la moelle connaît trois états au courts de la vie d’un individu. On pense que les moelles humaine et bovine sont assez proches structurellement. 

Moelle rouge : on en trouve surtout chez les jeunes en croissance. Ce sont des usines biochimiques qui fabriquent 100 milliards de cellules sanguines par jour ! Des globules rouges pour transporter l’oxygène vers vos organes. Des globules blancs pour combattre les microbes. Des plaquettes qui assurent la coagulation de votre sang. 

Moelle blanche : devenue adipeuse car elle a fini de fabriquer des cellules sanguines. Cette transformation intervient lorsque l’individu a terminé sa croissance. La moelle blanche est composée à 96 % de grosses cellules de graisse. On pense que cette graisse sert de réserve. Fait incroyable, cette moelle blanche reste capable de redevenir de la moelle rouge. C’est ce qu’on a observé en cas de leucémie ou chez les personnes qui vivent en très haute altitude [1]. 

Moelle grise : état fibreux irréversible. On en trouve chez les individus en fin de vie. 

Au point de vue nutritif, la moelle contient surtout de la graisse, quelques protéines, mais aucune trace de glucides. 

Un met de choix dans tout le règne animal

Les animaux carnivores connaissent la valeur de la moelle. Ils rivalisent d’ingéniosité pour la récupérer. Les vautours lâchent des os d’une grande hauteur dans l’espoir qu’ils se brisent sur les rochers [2]. 

Faites le test avec un chien. Présentez-lui un peu de viande, un peu de foie et un peu de moelle, puis regardez ce qu’il mangera en premier… 

Les hommes préhistoriques eux aussi étaient conscients du trésor caché au creux des os. On pense que l’homme a pris l’habitude de se nourrir de moelle dès l’époque où il était charognard ; c’est-à-dire qu’il se nourrissait des animaux morts qu’il trouvait. Nos ancêtres utilisaient des pierres pour fracasser les os afin d’en récupérer la moelle. 

On pense que les cellules de la moelle sont comme des usines biochimiques que le corps parvient à absorber, démonter, puis recycler [4]. 

Comment préparer un os à moelle

L’os à moelle le plus charnu est celui du tibia de bœuf, du veau ou d’autres grands animaux. 

L’état de santé de l’animal et son alimentation influencent autant la qualité de sa viande que de sa moelle épinière. L’idéal est donc de s’approvisionner chez un boucher bio [3]. Dans ces conditions, la moelle peut même se manger crue [4]. Les connaisseurs l’apprécient parce qu’elle est crémeuse et délicate – légèrement sucrée. 

La recette traditionnelle de l’os à moelle est délicieuse quoique moins diététique que la moelle crue : 

Il faut disposer l’os dans un plat, saler, poivrer la moelle, puis enfourner pour 45 minutes à 200°C. Pour éviter les projections de graisse brûlante, vous pouvez couvrir le plat d’une feuille d’aluminium. Souvent on étalera la moelle sur du pain grillé. On peut aussi la manger seule, avec une salade verte, cuite dans l’eau d’un pot-au-feu, ou « à la milanaise » : 

Les Milanais servent une version de l’os à moelle préparé comme ragoût, « l’osso buco ». Il est braisé dans du vin blanc avec tomates, carottes et poireaux. (la suite ci-dessous) 

Annonce spéciale

Retrouvez le goût des bonnes choses

Les aliments de grande consommation sont toujours mieux présentés, colorés, nettoyés et aseptisés. La couleur, le sucre et le sel masquent à peine la fadeur des ingrédients utilisés. Retrouvez le goût des aliments bons pour vos papilles, ils le seront aussi pour votre santé. Regardez cette vidéo qui vous aidera à prendre soin de vous grâce à des mets délicieux.


Suite de la lettre de ce jour :

Gardez les os pour faire un bouillon

Une fois que vous avez extrait la substantifique moelle, ne jetez pas les os. Ils ne vous ont pas encore livré tous leurs nutriments. 

Il arrive que les os aient encore un peu de viande accrochée sur l’extérieur. Idéalement, il faudrait gratter pour l’enlever. 

Dans une marmite, couvrez les os avec de l’eau claire. Amenez l’eau à ébullition puis réduisez le feu pour laisser mijoter au moins 6 heures. 45 minutes avant la fin de la cuisson, vous pouvez ajouter des carottes, navets, poireaux, céleri, oignons, pour faire de votre bouillon un plat plus consistant. 

Le super aliment par excellence

Les os sont riches en collagène et en minéraux, en particulier le calcium, le magnésium et le phosphore. Ils sont indispensables pour le squelette, le cœur et la santé de vos muscles. 

Le collagène est essentiel à la santé des articulations, c’est la matière première du cartilage. C’est pourquoi l’on recommande à ceux qui ont des douleurs articulaires de prendre du bouillon. Vous verrez qu’il aide aussi à renforcer les ongles cassants. 

Si, à température ambiante, votre bouillon se gélifie, c’est bon signe : cela veut dire que vous avez récupéré un maximum de collagène. 

Pour accélérer le transfert du collagène de l’os vers le bouillon, ajoutez un peu de vinaigre de cidre de pomme. C’est efficace sans altérer le goût du bouillon. 

Le bouillon contient 2 acides aminés importants : la glycine et la proline. 

La glycine permet à votre corps de fabriquer du glutathion, un antioxydant très puissant qui stimule l'évacuation des polluants de notre organisme. 

Ensemble, proline et glycine nous aident à produire notre propre collagène, c'est-à-dire la paroi constitutive de nos os, de notre peau, de nos artères, de nos articulations. Un apport régulier de bouillon d'os est donc un excellent moyen de ralentir l'apparition des rides, des douleurs articulaires, des maladies cardiaques ou de l'ostéoporose. 

Un bol de bouillon constitue un plat excellent pour dîner léger sans risquer de troubler votre sommeil. De même pour les lendemains de fête. C’est un bon détoxifiant. 

Il est aussi recommandé aux personnes atteintes du syndrome du côlon irritable, de la maladie céliaque (intolérance au gluten), de la maladie de Crohn, et pour toutes les inflammations du système digestif. 

Bonne dégustation ! 

Eric Müller 

PS : 
Erratum : dans la lettre « Le super-aliment bleu qui fortifie les malades », il est écrit que la spiruline contient 25 % de protéines. La source de cette information s’est révélée non fiable. Veuillez nous excuser.

La spiruline contient entre 55 et 70 % de protéines - soit 2 fois plus que la viande et le poisson. Cependant, les doses classiques de spiruline sont si faibles qu’elles n’apportent que quelques grammes de protéines. Pour les sédentaires, on recommande 46 g de protéines par jour pour une femme et 56 g pour un homme. A ces doses, la spiruline serait bien trop chère pour être consommée comme principale source de protéines. Les œufs continuent d’offrir un meilleur rapport prix-quantité de protéines. Concernant les deux formes de vitamine B12 dans la spiruline, il faut savoir qu’aucune n’est correctement absorbée par l’organisme. D’autres algues comme la chlorella et le nori constituent une meilleure source de vitamine B12 végétale assimilable (Source : Venesson, Paléo Nutrition, 2014).


Publicités : 

Invitation exclusive : Découvrez votre invitation non-transmissible – réservée à FRECHTOM@gmail.com – et rejoignez le cercle des abonnés à la Lettre du Dr Thierry Hertoghe, plus de détails ici


invitation exclusive



Nutrithérapie : Savez-vous que le curcuma empêche les cellules cancéreuses de proliférer ? Qu'il faut l'associer à de l'huile pour l'assimiler ? Découvrez les Dossiers de Santé & Nutrition dans cette vidéo (lien cliquable)

Prévention : Il y a 12 ans déjà que des lecteurs bien informés ont été sensibilisés sur les risques réels de la pilule contraceptive, 5 ans qu'ils savent le danger des médicaments anti-cholestérol (statines). Ils en connaissent aussi les alternatives naturelles, efficaces et validées scientifiquement. Découvrez vous aussi le journal de référence de la santé naturelle depuis plus de 30 ans en vous rendant ici



Pour être sûr de bien recevoir la lettre Néo-nutrition sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante



Cette lettre vous a plu ? Pour recevoir nos prochaines lettres Néo-nutrition directement dans votre boite électronique, rendez-vous ici – inscription gratuite



Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici




Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n'hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction "transférer ce message" dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l'un des réseaux sociaux suivants : 

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook Partagez sur Pinterest Partagez sur Google + Partagez sur LinkedIn

 



Sources : 

[1] Michel Guay, Anatomie fonctionnelle de l’appareil locomoteur : os, articulations, muscles 

[2] Wild African vulture birds scavage bones of dead animals - BBC wildlife 

[3] Voici l'adresse d'un boucher bio en ligne à titre d'exemple : http://www.fermedubio.com/voir-article-detail.asp?p=os-moelle-2-pieces-658 

[4] Découvrez l’os à moelle 



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L'éditeur n'est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L'éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s'interdit formellement d'entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Néo-nutrition est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). 
Pour toute question, rendez-vous ici

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France 



04/10/2015

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 89 autres membres