TheChoupi06

TheChoupi06

Pour vivre plus longtemps, cessez de manger autant

Chère lectrice, cher lecteur, 

Il existe une méthode très simple pour…

  • vivre plus longtemps 

  • en meilleure santé 

  • avec de l’énergie à revendre 

  • et un cerveau alerte.

Cette méthode simple, c’est le jeûne. 

Jeûner c’est priver votre corps du carburant essentiel à son fonctionnement. 

Intuition N°1 : Rouler sans carburant ? C’est stupide !

Intuitivement, on se dit que jeûner est forcément une mauvaise stratégie… tout comme rouler dans une voiture avec le réservoir vide. 

Le problème est que trop de personnes voient leur corps comme un engin mécanique. La réalité est bien différente.

Les populations occidentales sont habituées à manger en abondance tout au long de l’année. Les glucides représentent une part importante de leur régime. Peu nombreux sont ceux qui utilisent leur force physique au travail. 

L’expérience et les études l’ont montré : jeûner améliore réellement le fonctionnement, la résistance, et la longévité de votre corps. 

Dans les années 1930, des études ont montré qu’en diminuant de 30 % l’apport calorique journalier de rats, leur risque de maladies chroniques diminuait et leur longévité augmentait [1]. 

Savez-vous ce qui s’est passé après la crise de 1929 aux Etats-Unis ? 

Une situation de famine. 

Une grande partie de la population est tombée dans une pauvreté extrême. Au point que les gens n’avaient quasiment plus de quoi se nourrir. 

Qu’a-t-on alors observé ? Une hausse de la mortalité ? Non. Au contraire, dans certains groupes parmi les plus touchés par la pauvreté, l’espérance de vie a augmenté de 6 ans [2] ! 

Intuition N°2 : ça ne peut pas être efficace

La deuxième intuition est que jeûner est trop simple pour avoir un effet profond. Jeûner ne peut pas être la base d’une thérapie sérieuse. 

Les médicaments chimiques, oui. 

La chirurgie, oui. 

Mais soigner de vraies maladies avec le jeûne !? Ce n’est pas sérieux. 

Et pourtant… diabète, cancer, Alzheimer : le jeûne aide à combattre toutes ces maladies tragiques. 

L’intérêt des chercheurs pour cette pratique est assez récent. La recherche sur le jeûne n’en est qu’à ses balbutiements. Mais déjà de nombreux scientifiques estiment que le jeûne est la thérapie la plus puissante, et la plus prometteuse. 

Les humains ont toujours jeûné

À vrai dire, le jeûne est une tradition ancestrale dans les sociétés humaines. Sans faire une liste complète, on peut citer plusieurs religions qui ont ritualisé le jeûne : 

Le christianisme (jeûne du Carême), l’hindouisme (jeûne tous les jeudis dans le nord de l’Inde), le bouddhisme (jeûne nécessaire à la méditation des moines), l’Islam (jeûne du Ramadan). 

Au-delà des religions, les humains ont toujours été forcés de jeûner : mauvaises récoltes, famines, pauvreté. 

C’est très récemment que nous, Européens, avons eu accès à de la nourriture bon marché, en quantité largement suffisante. Même si cela s’est fait au détriment de la qualité des produits. 

Mais depuis son apparition il y a 8 millions d’années, l’espèce humaine a très largement vécu sans ce confort. 

D’ailleurs, nos réserves de graisses sont conçues pour nous permettre de tenir 3 mois sans manger [3]. 

L’avis du Professeur Henri Joyeux

Dans sa lettre « À propos du jeûne en cancérologie », le Pr Henri Joyeux écrit : 

« [Le jeûne] devrait être systématiquement proposé aux patients, sous surveillance médicale, mais pour cela il faudrait former les psychiatres aux bienfaits des changements des habitudes alimentaires. 

Cela est aussi vrai pour la plupart des spécialités médicales, de la pédiatrie à la gériatrie en passant par la cardiologie, la pneumologie, la rhumatologie, la gynécologie, la chirurgie, la neurologie… bref, toutes les spécialités médicales gagneraient à s’ouvrir à la thérapie par le jeûne. [3] » 

Faisons le tour des principaux intérêts du jeûne. 

Jeûner affûte les fonctions cognitives

En jeûnant, les gens observent que leurs idées deviennent plus claires. Leur cerveau devient plus alerte. 

Des chercheurs de l’Institut national contre le vieillissement, aux Etats-Unis, ont compris ces effets étonnants en observant des souris. En période de jeûne, de nouveaux neurones viennent consolider leur cerveau. 

Ces chercheurs y voient le fruit de l’évolution : plus nos réserves d’énergie s’épuisent, plus notre corps mise ses ressources restantes sur notre cerveau. Ce qui nous sauvera de la famine, c’est notre ingéniosité à la chasse, et notre mémoire de l’emplacement des réserves de nourriture. 

La nature a sélectionné les gens qui pensent clair le ventre vide. 

Si vous êtes dans la vie active, le jeûne peut booster le fonctionnement de votre cerveau. Vous aurez les idées plus claires. Vous serez en mesure de résoudre des problèmes plus complexes avec moins d’effort. Vous pourrez abattre davantage de travail en moins de temps. Vous réagirez au quart de tour – même à la fin d’une longue journée au bureau. 

Plus tard dans la vie, le jeûne est une stratégie pour contrer le déclin cognitif. Il freine le développement de la maladie d’Alzheimer. Il vous permet de continuer à apprendre de nouvelles choses tout au long de la vie (par exemple comment manier un ordinateur). Vous avez plus de facilité pour mobiliser des souvenirs anciens. 

Jeûner améliore votre système immunitaire

Lorsque les animaux sont malades, ils cessent de s’alimenter et se concentrent sur le repos. Ils réduisent la pression sur leur corps pour qu’il se focalise sur le combat contre l’infection. 

Nous devrions plus souvent les imiter. 

Il est bon de cesser de monopoliser l’attention de votre corps en lui jetant à manger constamment. Vous réduisez ainsi le stress oxydatif – facteur de vieillissement accéléré. 

Votre corps a alors du temps pour une réfection intérieure. Il fait le ménage et se débarrasse des déchets qui trainent un peu partout – en particulier les radicaux libres. 

Plutôt que de produire de nouvelles cellules, votre corps se focalise sur la réparation des cellules existantes (leur ADN n’est pas toujours en bon état). Cela réduit les foyers d’inflammation. 

Jeûner régénère votre peau, combat l’acné et l’eczéma

Le jeûne atténue aussi les inflammations de votre peau, comme l’eczéma. Et les autres dysfonctionnements de votre peau, comme l’acné. 

Durant le jeûne, votre corps peut se concentrer sur la réparation des tissus (comme la peau). 

Votre corps se débarrasse des toxines et régule le fonctionnement de votre foie, de vos reins, etc. 

Jeûne et cancer

En cas de chimiothérapie contre un cancer, le jeûne est utile. Il est facilité par les nausées que subissent souvent les patients sous chimiothérapie. 

Les cellules cancéreuses et les cellules saines réagissent différemment au jeûne : 

« Les chercheurs pensent que lorsque les cellules saines manquent d’apports énergétiques, elles se mettent en situation de protection, pour ne pas mourir. Cette protection est probablement une conséquence de l’évolution car, pendant plusieurs millions d’années, nous avons alterné les périodes d’alimentation et de disette. Les cellules cancéreuses, quant à elles, ont muté : elles n’ont plus ce mécanisme et restent sensibles au manque de nourriture. Dès lors, lorsqu’un traitement par chimiothérapie commence, les cellules saines résistent mieux avec un jeûne alors que les cellules cancéreuses sont plus vulnérables [1]. » 
 

Par ailleurs, on note un ralentissement de la production du facteur de croissance IGF-1, qui est un puissant stimulant du développement des tissus en général… et des tumeurs en particulier [1]. 

Perte de poids et contrôle de l’appétit

C’est assez évident : le jeûne permet de perdre du poids – en particulier des graisses. C’est pourquoi il est déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes anormalement maigres. 

Mais si vous ne pratiquez pas d’activité physique pendant le jeûne, la perte de poids sera assez limitée. Lorsque votre corps se met en mode famine, il s’accroche tant qu’il peut aux graisses qui lui restent. 

Après un jeûne, votre appétit se régule. Vous redevenez conscient de la différence entre réelle faim et gourmandise. 

Vous pouvez effacer les dysfonctionnements liés à l’appétit. C’est particulièrement intéressant pour les personnes obèses dont les signaux de la réelle faim sont brouillés. 

Jeûner réduit l’hypertension

Pour l’hypertension, les résultats du jeûne sont visibles rapidement. Les triglycérides et le cholestérol se normalisent. La tension redevient acceptable. 

Avec l’accord de son médecin, il peut devenir possible d’arrêter les prises de médicaments. 

S’attaquer au diabète de type 2 en jeûnant

Le jeûne est recommandé en cas de diabète de type 2 – baisse de l’efficacité de l’insuline. 

D’emblée, le jeûne fait baisser le taux de glucose du sang. Cela met votre pancréas au repos (bien mérité). 

Progressivement, vos cellules pourront retrouver leur sensibilité normale à l’insuline. 

Cette méthode peut également permettre d’arrêter les médicaments. 

Jeûner pour combattre la dépression

Là encore, les effets du jeûne sont étonnants. 

Les malades retrouvent un esprit positif. Cela s’accompagne de changements hormonaux. Le cortisol augmente au petit matin, la dopamine pendant la journée, la sérotonine le soir pour bien dormir. 

Cependant l’efficacité à long terme du jeûne sur la dépression dépendra des causes initiales de celle-ci. 

Le jeûne a encore beaucoup d’autres bienfaits, et des plus divers. Certains ne sont même pas encore connus. 

On comprend à présent pourquoi nombreux sont ceux qui disent que le jeûne est un bouton de remise à zéro du système

Grâce au jeûne, votre corps se remet à fonctionner comme il le devrait. Vos sécrétions d’hormones reviennent à des niveaux normaux. Votre appétit redevient normal. Votre poids se stabilise. Votre cerveau redevient un outil de calcul surpuissant. 

Moins vous mangez, plus vous vivez longtemps

Les scientifiques ont toujours été sidérés de constater la longévité des habitants de l’Île d’Okinawa au Japon, ou d’autres populations d’Inde. 

Certains s’habituent à manger peu (restriction calorique). D’autres pratiquent le jeûne régulièrement. 

Tous ont une longévité exceptionnelle. Ils restent actifs et alertes jusqu’à un âge très avancé – certains courent encore le marathon à 100 ans !!! 

Ils tombent très rarement malades. Ils sont largement épargnés par les maladies de civilisation qui nous touchent. 

Il y a vraiment de quoi remettre en cause notre mode vie. 

(A suivre…) les manières de jeûner

Quel que soit votre âge, ou votre état de santé, le jeûne a quelque chose à vous offrir. 

Il améliore votre performance physique et intellectuelle au quotidien. 

Il vous permet d’atteindre la santé optimale. 

Dans une prochaine lettre, je détaillerai pour vous les différentes manières de jeûner. Vous pourrez choisir celle qui vous convient le mieux. Tout va dépendre du résultat que vous souhaitez obtenir… et de vos habitudes alimentaires. 

Bien à vous, 

Eric Müller 


Publicités : 

Résistance : Libérez-vous des lobbies agro-alimentaires et pharmaceutiques grâce à Alternatif Bien-Être, le journal de référence de la santé naturelle, à découvrir dans cette vidéo (lien cliquable)

Sans effet secondaire : Un des plus graves problèmes de la médecine actuelle est que, par manque de temps, de formation, mais aussi pour des raisons légales, les médecins conventionnels ont tendance à ne PAS proposer à leurs patients des solutions naturelles, qui offrent pourtant de grands espoirs. 
On sait pourtant aujourd'hui que des composés naturels peuvent contribuer à soulager douleurs et maladies, sans danger ni effet secondaire, et pour un coût dérisoire quand on a la bonne information. Pour en savoir plus, visitez la page ici

Mauvaise réputation : Les hormones ont mauvaise presse. Elles sont pourtant des substances naturellement produites par l’organisme et indispensables au bon fonctionnement de votre corps, contrairement aux sucres, pesticides ou huiles trans. Apprenez-en plus grâce à l’un des tous meilleurs endocrinologues mondiaux dans cette vidéo (lien cliquable)



Pour être sûr de bien recevoir la lettre Néo-nutrition sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante



Sources : 

[1] Julien Venesson, Rencontre avec Thierry de Lestrade, « Le jeûne renforce les thérapies contre le cancer »,Alternatif Bien-Être N°94, SNI Editions 

[2] Dr Michael Mosley, Eat, Fast, and Live Longer, BBC 

[3] Henri Joyeux, À propos du jeûne en cancérologie, SNI Editions 



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Néo-nutrition est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). 
Pour toute question, rendez-vous ici

Service courrier : Sercogest, 60 avenue du Général de Gaulle, 92800 Puteaux - France 



20/06/2015

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 95 autres membres