TheChoupi06

TheChoupi06

Spécial piqûres

COMMENT RÉAGIR EN CAS DE PIQÛRE DE GUÊPE ?

Comment réagir en cas de piqûre de guêpe ?

Piqûres de guêpe, d'abeille ou de frelon, il est difficile d'y échapper...

Aussi, mieux vaut savoir quoi faire et à quel moment !

 

Réaction normale : un œdème douloureux local

 

Habituellement, la réaction à leur piqûre provoque un œdème douloureuxlimité à la zone atteinte qui disparaît rapidement. Il est nécessaire d'ôter l'aiguillon resté dans la peau à l'aide d'une pince à épiler puis de calmer les douleurs en appliquant une crème anti-inflammatoire et un antiseptique. En revanche, en cas de piqûre sur la langue ou dans la bouche, l'œdème pouvant empêcher de respirer, une consultation aux urgences est obligatoire. Il en est de même si vous vous faites piquer par plusieurs insectes en même temps, et d'autant plus si la victime est un enfant.

 

Sur un terrain allergique : c'est le choc anaphylactique !

 

Les personnes allergiques développent une réaction beaucoup plus importante, avec des signes de gonflement au niveau de la piqûre (aspect rouge et chaud) pouvant s'étendre, toucher une à deux articulations, voire se généraliser. Une réaction aiguë extrêmement importante peut survenir, c'est le choc anaphylactique. Un traitement d'urgence à l'hôpital le plus proche s'impose alors, et une injection d'adrénaline sera pratiquée. Attention chez l'enfant, lesréactions allergiques peuvent prendre des proportions encore plus grandes.Si vous avez déjà été victime d'une réaction violente, il est conseillé de consulter un allergologue afin d'identifier l'allergène à l'aide de tests cutanés. Si besoin, une désensibilisation spécifique vous sera proposée. Elle consiste à injecter des doses minimes de l'allergène, mais pour une efficacité maximale, il est nécessaire de la poursuivre durant 3 à 5 ans. Dans certains cas, afin de pas se retrouver démuni, le médecin peut vous suggérer de porter sur vous une trousse d'urgence contenant les médicaments indispensables et un aspivenin.

 

N'attirez pas les insectes

 

  • Evitez de porter des couleurs vives car les abeilles et les guêpes les confondent avec les fleurs.
  • Choisissez bien votre produit solaire. A titre d'exemple, ne lézardez pas au soleil le corps enduit d'huile.
  • Evitez les parfums capiteux car les insectes sont très sensibles aux odeurs.
  • Ne gesticulez pas lorsque qu'un insecte arrive sur vous. Au contraire, restez calme, sinon vos mouvements pourraient l'affoler, l'incitant alors à vous piquer.
  • Ne laissez pas traîner de boissons ou d'aliments sucrés. Par ailleurs, méfiez-vous des piqûres dans la bouche en consommant fruits, pâtisseries etbonbons, des guêpes ou des abeilles peuvent s'y déposer.

 

*************************************************************************************************************************

LES BONS RÉFLEXES EN CAS DE PIQÛRE DE MÉDUSE

Les bons réflexes en cas de piqûre de méduse

Bonne nouvelle, les piqûres de méduse sont bénignes (sauf chez les rares sujets allergiques).

En revanche, les piqûres de méduse sont douloureuses. La réaction peut être différée, mais elle est le plus souvent immédiate : sensation de brûlure, rougeur, gonflement local, apparition de vésicules.

 

Les bons réflexes en cas de piqûre de méduse

 

Les piqûres de méduses sont généralement bénignes, mais attention toutefois, les méduses des mers tropicales peuvent entraîner des symptômes plus intenses avec malaise, maux de tête, faiblesse, crampe...

Quant aux bons réflexes en cas de piqûres de méduses, attention également. Certains disent qu'il faut mettre de l'urine sur la zone qui a étépiquée par une méduse. Sans fondement médical, ce procédé est à éviter.

De façon plus détaillée, voici ce qu'il faut faire et ne pas faire en cas de piqûre de méduse.

 

Piqûre de méduse : à faire

 

  • Sortir calmement de l'eau.
  • Rincer à l'eau de mer.
  • Déposer du sable sans frotter. Laisser sécher, puis rincer à nouveau à l'eau de mer.
  • Si des fragments de tentacules restés fichés dans la peau sont visibles, les ôter avec une pince à épiler.
  • Si la piqûre est sévère, le venin injecté par la méduse peut être neutralisé avec du vinaigre ou de l'eau de mer chaude.
  • Prendre du paracétamol en cas de douleur.

Piqûre de méduse : à ne pas faire

 

  • Verser de l'urine.
  • Rincer à l'eau douce.
  • Mettre de l'alcool.

 

************************************************************************************************************************

 

EN FORÊT, ATTENTION AUX TIQUES !

En forêt, attention aux tiques !

Après toute balade en forêt, on inspecte minutieusement sa peau à la recherche d'une éventuelle tique fichée dans celle-ci. Que faut-il savoir sur les tiques, les risques engendrés par leur morsure et la prévention ?

 

Les tiques transmettent des agents pathogènes

 

On dénombre quelque 850 espèces de tiques, toutes sont hématophages (elles se nourrissent de sang). Le problème est qu'elles sont susceptibles de transmettre divers agents pathogènes car au moment où elles mordent, elles injectent différentes substances présentes dans leur salive, favorisant la transmission et la prolifération de ces agents.

Infections bactériennes
Les tiques sont ainsi à l'origine d'infections bactériennes. La borréliose de Lyme est la plus connue du grand public, elle s'accompagne de troubles cutanés,cardiaques et neurologiques, mais il peut aussi s'agir d'une tularémie, de rickettsioses, etc. Enfin, les tiques transmettent également des viroses (dont l'encéphalite à tiques) ou des parasitoses.

 

La prévention des morsures de tiques

 

Il faut savoir que la morsure de tiques est indolore. Ainsi, une fois accrochées à leur victime, elles peuvent se gorger de sang pendant des heures, voire des jours, sans que celle-ci ne s'en aperçoive.

Quand la température monte, les tiques passent à l'attaque !
Les tiques sont particulièrement actives lorsque la température est comprise entre 7 et 25°C, entre les mois de mai et d'octobre, et entre 8 et 19 heures. Selon les espèces, elles ont une prédilection pour les chiens, en région méditerranéenne surtout, ou bien pour les petits mammifères présents dans les prairies et les bosquets, ou encore pour les grands mammifères, dont l'homme. D'autres encore se rencontrent dans les régions chaudes et vivent dans des zones abritées comme les nids d'oiseaux, les poulaillers, les grottes, les fissures dans les murs, etc.

 

Morsure de tique : 6 conseils pratique

 

  1. Lors de vos sorties en forêt, portez des vêtements longs, des chaussuresfermées et un chapeau.
  2. Utilisez des répulsifs (contenant du DEET 30%).
  3. Evitez le contact avec des branches basses, les rochers et les cavernes.
  4. Si vous avez un jardin, entretenez-le et éliminez notamment les feuilles mortes.
  5. Si vous avez des animaux, traitez-les contre les tiques (colliers).
  6. Inspectez votre peau après chaque balade.

 

En cas de piqûre

 

Si vous décelez une tique, ne l'écrasez pas et ne l'asphyxiez pas à l'éther car elle risque de transmettre des germes par regorgement. Vous devez l'extraire en entier à l'aide d'un tire-tique (petite pince spéciale que l'on trouve en pharmacie) ou délicatement avec une pince à épiler. Au préalable et après, désinfectez la peau.

Enfin, en cas de balades en région endémique, parlez-en avec votre médecin. Il vous conseillera peut-être le vaccin contre l'encéphalite à tiques.

 

************************************************************************************************************************

 

LA PIQÛRE D'OURSIN

La piqûre d'oursin

Alors que certaines espèces des mers chaudes injectent par l'intermédiaire de leurs aiguilles un venin neurotoxique et paralysant, sur les côtes françaises, les piqûres d'oursin provoquent immédiatement une blessure souvent faussement rassurante, car elle se complique fréquemment d'une surinfection et de l'inclusion de fragments d'épines.

Piqûre d'oursin : comment doit-on réagir ?

 

Où trouve-t-on des oursins ?

 

On trouve des oursins sur les rochers, au pied des diques et à l'entrée des ports.

Si vous marchez dessus, leurs nombreuses épines rentrent dans vos pieds et provoquent une vive douleur. Cette dernière est due à l'épine elle-même, et non au venin, car les oursins ne sont pas venimeux.

 

Extraction immédiate des épines de l'oursin et désinfection locale

 

Les lésions ne pourront guérir qu'après élimination des épines et des fragments. Leur extraction, toujours délicate du fait de la profondeur des blessures et de la friabilité des épines, doit être très précoce. Elle peut se faire grâce à une pince à épiler.

Heureusement, elle est facilitée par la nécrose inflammatoire locale, qui permet aux plus petits fragments inaccessibles de s'éliminer spontanément ou d'être ensuite extraits plus aisément par un médecin.

La désinfection locale est impérative en raison d'une surinfection presque systématique due à la contamination bactérienne des oursins de port. Ainsi, en règle générale, l'extraction précoce suivie d'une désinfection locale suffit, les surinfections bactériennes étant souvent le résultat d'une négligence de la victime.

Eventuelles complications
En dehors de ces complications spécifiques à germes banals, il existe un risque lié à la présence de l'érysipéloïde sur les oursins, comme c'est le cas sur de nombreux coquillages et poissons.
La période d'incubation de cette infection à erysipelothrix rhusiopathiaeétant très courte (en 24 heures), il se forme rapidement un érythème prenant la forme d'une plaque violacée. Une douleur localisée dans les articulations est très évocatrice et un traitement de 10 jours à base de pénicillines ou de macrolides est alors nécessaire.

Ce type d'infection étant plus fréquent dans les régions tropicales.
Conseils de sécurité : manipulez les oursins avec d'extrêmes précautions, suivez bien les indications préventives figurant sur les panneaux grand public et portez des sandales, même pour vous baigner.

 

 

 



11/08/2013

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 103 autres membres