TheChoupi06

TheChoupi06

Thérapie nutritionnelle avancée

Chère lectrice, cher lecteur, 

J'évite habituellement comme la peste de parler de chimie moléculaire dans Santé Nature Innovation, qui n'est pas réservée aux Bac +10. 

Toutefois, personne ne peut faire l'économie de certaines notions de base, sans lesquelles il est impossible de mener une stratégie personnalisée efficace contre les maladies du vieillissement. 

C'est pourquoi je vais traiter aujourd'hui, le plus simplement possible, d'une substance capitale dans l'organisme appelée S-adenosyl-méthionine (souvent abrégée en SAM-e). 

Ces termes barbares peuvent faire peur, mais comprenez qu'il s'agit, ni plus ni moins, de : 

  • vous protéger de l'arthrose ; 

  • de vous protéger de la dépression 

  • de vous protéger contre les douleurs, aussi bien dans les articulations que dans la fibromyalgie. 

Et potentiellement également d'aider à plus de 40 réactions enzymatiques vitales qui ont lieu au fin fond de vos cellules, dont la plupart des gens ignorent donc l'existence, mais qui n'en jouent pas moins un rôle vital dans la prévention du vieillissement. 

Le gros problème de la SAM-e

Toutefois, je préfère prévenir tout de suite que je ne peux recommander la SAM-e à tout le monde car elle a un problème, un problème unique mais grave : son prix

C'est un produit de pointe en complémentation nutritionnelle. Une seule dose quotidienne de 800 mg coûte 2,99 euros, autant dire 3 euros, ce qui revient à près de 100 euros par mois, un prix qui n'est évidemment pas à la portée de toutes les bourses. 

Je vais donc vous donner toutes les explications nécessaires pour que vous puissiez juger si, dans votre cas particulier, l'investissement se justifie. 

La maladie n'est jamais un coup de tonnerre dans un ciel serein

Mais sans doute vous demandez-vous comment un seul produit naturel peut-être efficace à la fois contre deux maladies aussi différentes que la dépression et l'arthrose. 

Pour comprendre, il faut accepter de sortir du mode de raisonnement classique de la médecine moderne, qui consiste à : 

  1. identifier un symptôme 

  2. associer ce symptôme à une maladie 

  3. donner au patient la molécule qui soigne cette maladie. 

Les stratégies naturelles et alternatives de prévention et de traitement ne fonctionnent pas comme ça. 

Une maladie n'est jamais un accident qui se produit dans un organisme fonctionnant parfaitement bien. Autrement dit, une maladie n'est jamais un coup de tonnerre dans un ciel serein. 

Pour qu'une maladie apparaisse, il faut qu'il y ait, quelque part dans l'organisme, un déséquilibre, des déficits ou des carences suffisamment graves pour avoir empêché nos défenses naturelles, nos mécanismes d'autoguérison, de fonctionner. 

Car notre corps n'est pas une mécanique simple, qui se bloque dès qu'une pièce se casse. 

Nous avons des systèmes d'alerte, d'anticipation, de remplacement, de réparation, de re-construction et de protectionmulti-niveau et intelligents qui fonctionnent en permanence – même si nous ne nous en rendons absolument pas compte. 

Les maladies ne frappent jamais au hasard

A l'exception des maladies génétiques, les maladies ne frappent jamais complètement au hasard. 

C'est vrai évidemment des maladies du mode de vie. Mais c'est vrai aussi de maladies infectieuses comme le choléra, la tuberculose, la variole, et jusqu'à Ebola. 

Vous remarquerez que les foyers de maladie infectieuse commencent toujours dans des zones préalablement ravagées par l'insécurité, où les populations souffrent à la base de malnutrition et de traumatismes variés. 

Ce fut le cas de la terrible grippe espagnole, qui fit 20 millions de morts en Europe en 1918-1919, sur des populations exténuées par quatre années de guerre abominable. C'est le cas d'Ebola, qui frappe le Libéria, la Guinée et la Sierra Léone, des pays aux prises avec la guerre civile et une corruption endémique depuis des décennies. Ce fut le cas du choléra en Haïti en 2010, un pays notoirement gangréné par les gangs (Tontons Macoutes...) et les politiciens corrompus. 

En général, le coup d'envoi de l'épidémie a lieu à l'occasion d'une catastrophe naturelle, mais vous constaterez que, comme par hasard, aucune épidémie n'a eu lieu au Japon après le tsunami de 2011, ni à la Nouvelle-Orléans après Katrina (d'autres problèmes graves se sont produits, malheureusement, mais ce n'est pas notre sujet). 

Traiter l'origine des maladies

L'idée, donc, de l'approche de santé alternative que nous défendons ici, est qu'il est plus efficace de traiter les maladies à leur origine, et si possible avant même qu'elles n'apparaissent. 

Non seulement c'est plus sûr qu'un traitement de surface, « symptomatique » dit-on en médecine, qui risque de faire apparaître un autre problème ailleurs (effet indésirable). 

Mais de plus, traiter les déséquilibres au plus profond de l'organisme permet aussi, en une seule opération, de traiter potentiellement de nombreuses maladies et d'améliorer le fonctionnement global de l'organisme. 

Vous voyez donc où je veux en venir : 

Plutôt que de vous donner un médicament pour le cœur, un autre pour l'arthrose, un troisième pour la mémoire, et un quatrième pour les os fragiles, je vous propose de regarder un peu plus loin, un peu plus profondément dans votre corps, pour voir s'il ne serait pas possible de résoudre tous ces problèmes d'un coup ré-activant les mécanismes d'autoguérison qui ne marchent plus, ou moins bien qu'autrefois. 

Et dans ce domaine, rien n'est plus efficace que de plonger directement... dans votre ADN. 

Comment votre ADN s'active pour vous maintenir jeune

Le principal mécanisme d'autoguérison de votre corps est en effet votre ADN, ce ruban d'acides aminés qui contient tous les plans de fabrication de toutes les protéines de votre corps, les « briques » à partir desquelles nous sommes bâtis. 

Les protéines ne servent pas « seulement » à constituer nos muscles, nos os, nos organes... 

Ce sont aussi elles qui font fonctionner notre système immunitaire, transportent l'oxygène et les nutriments dans notre sang, assurent notre production d'hormones, plus mille et une fonctions indispensables à la vie, impossible à énoncer ici. 

L'ADN ne sert pas à fabriquer les protéines une fois pour toutes. La production est permanente. 

Si vous pouviez vous observer au microscope, vous vous rendriez compte que tous vos organes sont constamment en train d'être rénovés à l'échelle cellulaire. Ce système marche si bien que certains de nos organes vitaux, comme les cellules qui tapissent l’intérieur de nos intestins par exemplese renouvellent tous les 5 jours [1] ! Les seules cellules qui, pense-t-on aujourd'hui, demeurent de votre naissance jusqu'à votre mort sont celles du cortex cérébral, la partie supérieure du cerveau. 

Une cure de jouvence pour votre ADN

Le problème est que ce mécanisme de production des protéines à partir de l'ADN est très complexe et très délicat. 

Lorsque vous vieillissez, certaine sections de votre ADN (qui est divisé en gènes) s'activent ou se désactivent. Lorsque vos gènes sont désactivés, la production de protéines correspondantes s'arrête, et donc le renouvellement de vos organes. 

C'est pourquoi, au lieu d'être remplacées, les cellules de vos artères vieillissent, meurent, et votre risque d'accident cardiaque ou cérébral augmente

Même chose pour vos articulations qui se grippent, vos os qui deviennent fragiles, votre cerveau qui peut ralentir, provoquant lenteur, trou de mémoire, difficultés d'apprentissage, angoisse face à des situations nouvelles. 

Or, ces mécanismes d'activation et de désactivation de l'ADN fonctionnent avec l'apport de « groupes méthyl », c'est-à-dire des molécules de CH3 (un atome de carbone, 3 d'hydrogènes), qui sont apportés par... la SAM-e, dont je vous parlais au départ de cette lettre. 

La SAM-e intervient comme coenzyme dans les réactions de transfert de méthyle. Elle est faite à partir d'adénosine triphosphate (ATP) et de méthionine, sous l'effet d'un enzyme appelé méthionine adenosyltransférase. 

La SAM-e administre à votre ADN une cure de jouvence, pour lui permettre de re-commencer à faire, ou continuer à faire, son travail de renouvellement des protéines. 

Plus de 40 réactions enzymatiques dépendent directement du groupe méthyle apporté par la SAM-e, ce qui explique son action multiple dans l'organisme. La SAM-e est d'ailleurs présente dans tous les tissus et tous les fluides corporels. 

Une étude de 2002 affirmait son efficacité remarquable aussi bien contre les problèmes de dépression, en augmentant le niveau de plusieurs neurotransmetteurs, d'arthrose que contre les maladies du foie, en augmentant les niveaux de glutathion, ce qui stimule la détoxication du foie [2]

La SAM-e efficace contre la dépression légère à modérée

La SAM-e est plus efficace qu'un placebo pour traiter la dépression légère à modérée et aussi efficace que les anti-dépresseurs, sans en avoir les effets secondaires (maux de tête, insomnie, impuissance). 

Un faible niveau de SAM-e est observé dans le liquide cérébrospinal des personnes dépressives [3], et une corrélation positive existe entre le degré d'amélioration de la dépression et l'augmentation du niveau de SAMe dans le sang [4]. 

Une revue d'essais sur les effets d'une dose orale de SAM-e de 200 mg à 1600 mg montre une efficacité similaire aux antidépresseurs tricycliques et supérieure à un placebo. 

Plus intéressant encore, la SAM-e s'est révélée efficace chez les personnes qui ne réagissent pas aux anti-dépresseurs ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de sérotonine), du type Prozac ou Zoloft [5]. La SAM-e est alors utilisée de façon complémentaire aux ISRS, et non à leur place. La dose utilisée était de 800 à 1600 mg. 

Efficace contre l'arthrose

Selon la fiche du centre médical de l'Université du Maryland : 

« Plusieurs études bien conçues montre que la SAMe peut réduire les douleurs et les inflammations dans les articulations, et les chercheurs pensent qu'elle pourrait favoriser la réparation du cartilage, bien que les mécanismes d'action ne soient pas claires. Dans de nombreuses études de court terme (entre 4 et 12 semaines), les compléments de SAMe étaient aussi efficaces que les anti-inflammatoires non sétroïdiens (AINS) comme l'ibuprofène et le naproxène, chez les adultes ayant de l'arthrose du genou, de la hanche ou de la colonne vertébrale. La SAMe était aussi efficace que ces médicaments pour diminuer les raideurs matinales, diminuer la douleur, réduire les gonflements, accroître l'ampleur des mouvements et la distance de marche. De nombreuses études suggèrent aussi que la SAMe a moins d'effets secondaires que les AINS. » [6]

Il est aussi indiqué que la SAMe est aussi efficace contre la douleur que les coxib (Vioxx) aujourd'hui retirés du marché car trop dangereux pour le cœur. 

On comprend qu'une telle substance soit éminemment intéressante, surtout si, en même temps qu'elle soulage les douleurs d'arthrose, elle réduit le risque de dépression, et exerce potentiellement des effets favorables partout dans l'organisme, y compris sur le cerveau, en augmentant le niveau de glutathion (anti-oxydant) et en protégeant l'ADN. 

Les limites de la SAM-e

Les limites de la SAMe sont que : 

  1. il en existe plusieurs sortes (isomères), et seul l'isomère (S) est biologiquement actif. Inutile donc, d'acheter de la SAMe bon marché mais riche en isomère (R) ; 

  2. la SAM-e est un produit extrêmement réactif et donc très fragile. Au moindre problème d'emballage, elle se dégrade en quelques heures. De plus, elle est détruite par les acides gastriques et doit être enrobée d'une pellicule gastro-résistante. 

  3. C'est un produit répandu en Allemagne et aux Etats-Unis mais encore très rare en France. 

Tous ces facteurs s'accumulent pour faire de la SAMe un produit coûteux, pour ne pas dire un produit de luxe, qui ne sera donc pas accessible à toutes les bourses malheureusement. 

Si vous en avez les moyens, vous pouvez toutefois suivre ce lien pour vous procurer de la SAMe de qualité pharmaceutique, à haute teneur en isomère S. On dit souvent aussi que la santé n'a pas de prix ; mais c'est à vous de voir selon ce que vous souhaitez faire, en toute liberté. 

A votre santé ! 

Jean-Marc Dupuis 


Publicités : 


Nutrithérapie : Savez-vous que le curcuma empêche les cellules cancéreuses de proliférer ? Qu'il faut l'associer à de l'huile pour l'assimiler ? Découvrez les Dossiers de Santé & Nutrition dans cette vidéo (lien cliquable)

Prévention : Il y a 12 ans déjà que des lecteurs bien informés ont été sensibilisés sur les risques réels de la pilule contraceptive, 5 ans qu'ils savent le danger des médicaments anti-cholestérol (statines). Ils en connaissent aussi les alternatives naturelles, efficaces et validées scientifiquement. Découvrez vous aussi le journal de référence de la santé naturelle depuis plus de 30 ans en vous rendant ici



Pour être sûr de bien recevoir la lettre Néo-nutrition sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique,visitez la page suivante



Sources : 

[1] Pourquoi change-t-on de corps tous les quinze ans ? 

[2] S-Adenosyl-L-Methionine for Treatment of Depression, Osteoarthritis, and Liver Disease 

[3] Bottiglieri T, et alCerebrospinal fluid S-adenosylmethionine in depression and dementia : effects of treatment with parenteral and oral S-adenosylmethionineJ Neurol Neurosurg Psychiatry. (1990) 

[4] Bell KM, et alS-adenosylmethionine blood levels in major depression : changes with drug treatmentActa Neurol Scand Suppl. (1994) 

[5] Papakostas GI, et alS-adenosyl methionine (SAMe) augmentation of serotonin reuptake inhibitors for antidepressant nonresponders with major depressive disorder : a double-blind, randomized clinical trialAm J Psychiatry. (2010) 

[6] S-adenosylmethionine 



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

Néo-nutrition est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions). Pour toute question, merci d'adresser un message à contact@santenatureinnovation.com 



08/02/2015

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres